ActionUni

ACIDUL est également active au niveau suisse, par le biais de l’association ActionUni. Regroupant la plupart des associations suisses de corps intermédiaires et de chercheurs/-euses des universités et EPF de Suisse, ActionUni vise à « améliorer les conditions de travail des chercheurs/-euses et des enseignant-e-s » ainsi qu’à établir « une politique de relève scientifique basée sur le long terme ».

Active sur le plan national et européen, ActionUni a pour mission la mise en réseau des chercheurs/-euses, tout comme leur représentation  auprès des institutions académiques, administrative et politiques. Depuis mars 2006, ActionUni est la représentante officielle de la Suisse à EuroDoc, le Conseil européen des doctorant-e-s et jeunes chercheurs/-euses. Par ses différentes actions (sondages, analyses, communiqués), elle s’atèle à identifier la situation académique et sociale  des corps intermédiaires et des chercheurs/-euses suisses afin de la rendre visible dans le débat public. Le groupe de travail « Etude et sondage » lance d’ailleurs cette année une étude statistique au niveau national.

Aide bénévole aux devoirs pour les enfants du quartier de la Bourdonnette

En 2005, la FAE a lancé un projet d’aide aux devoirs dans le quartier de Boissonnet pour les enfants des familles défavorisées. Dans la prolongation ce projet, ACIDUL a pris contact avec le centre socio-culturel de la Bourdonnette, qui offrait déjà une aide aux études mais manquait de bénévoles. ACIDUL a donc décidé d’offrir son aide en proposant aux assistant-e-s de s’engager bénévolement.

La première année a connu un engouement limité, mais les retours des personnes engagées ont été extrêmement positifs. Ceci a poussé ACIDUL à relancer son soutien en début d’année académique. De nombreuses personnes ont rejoint le groupe initial, ce qui a permis d’offrir un meilleur encadrement et même d’augmenter le nombre d’enfants.

Retraites populaires

Suite à s’âpres négociations, les représentant-e-s des assistant-e-s à la Commission paritaire des Retraites populaires (qui gèrent la prévoyance professionnelle de cette fonction) ont réussi à faire supprimer le « questionnaire de santé » que demandaient les RP. Celui-ci a été remplacé par une déclaration de santé. Au-delà du changement de nom, ce nouveau document est nettement moins intrusif et plus cohérent que le premier.

ACIDUL tient à rappeler aux personnes qui avaient refusé de répondre au questionnaire de santé qu’elles peuvent compléter la déclaration de santé afin que leur cas soit réexaminé. Nos représentants aux RP ont aussi obtenu la présidence tournante de la commission paritaire ; cette pratique pourtant inscrite dans la loi n’était jusqu’alors pas appliquée.

Par ailleurs, nous avons reçu confirmation écrite qu’un-e assistant-e au bénéfice de plusieurs contrats à temps partiel à l’UNIL voit ses revenus réunis au niveau des RP, ce qui est conforme à ce qui devrait être fait. Il était important de vérifier cela, car les prestations auraient pu être trop basses dans le cas contraire.