Groupe de travail ACIDUL sur la communication

Lors de la dernière Assemblée générale, ACIDUL a confié au Comité la création d’un groupe de travail (GT) sur la communication au sein du corps intermédiaire.

Le but général de ce GT sera de réfléchir sur les moyens d’améliorer la communication selon deux axes : d’une part au sein même du corps intermédiaire (CI), entre ACIDUL et ses membres, entre ACIDUL et les associations facultaires du CI et entre les membres du CI eux-mêmes ; d’autre part entre ACIDUL et les autres instances de la communauté universitaire, en particulier les services centraux, la CoPers et le Conseil de l’Université.

La discussion qui avait suivi le Forum sur les fonctions du 17 septembre dernier avait d’ailleurs montré combien la communication au sein de la communauté universitaire est un thème important, dont se soucie les services centraux autant que les décanats.

Désireux d’élargir ce projet à l’ensemble du CI et aux doctorant-e-s, le Comité d’ACIDUL vous invite à rejoindre ce GT. La prochaine séance aura lieu le mercredi 19 janvier 2011 à 15h30 (et non à 14h comme précédemment annoncé) en salle 4079 du bâtiment Anthropole. Les sujets abordés seront :

  1. Stratégie générale en matière de communication au sein du CI
  2. Lifting de la brochure d’information d’ACIDUL aux nouveaux membres
  3. Constitution d’une liste de FAQ

Les responsables du GT espèrent vous voir nombreux lors de cette réunion.

Directive sur la procédure d’engagement des assistant-e-s

Une nouvelle directive de la Direction réglant la « Procédure d’engagement des assistants diplômés et des premiers assistants » est entrée en vigueur au 1er janvier 2011, accompagné d’un modèle d’annonce pour la mise au concours de ces postes. ACIDUL tient à rappeler à cette occasion que cette directive fait suite à une prise de position commune de la FAE et d’ACIDUL au printemps 2010. La directive proposée répond en grande partie aux attentes d’ACIDUL, bien qu’elle ne puisse pour des raisons pratiques pas être étendue aux chercheurs sur fonds externes.

Il s’agit principalement de formaliser (sans excès) cette procédure, afin de garantir une sélection équitable et une prise de conscience, de part et d’autres, des enjeux d’un tel engagement :

  • que l’assistant-e engagé-e soit soutenu-e par au moins deux membres de l’unité qui l’engage (dont le directeur ou président d’unité, qui est responsable de son cahier des charges, et, dans le cas des assistant-e-s diplômé-e-s, un-e directeur/-trice de thèse potentiel-le) et ne dépende donc pas pour la définition de son cahier des charges et pour le renouvellement de son contrat d’une unique personne ;
  • que les charges liées à la place mise au concours soient détaillées dans l’annonce et dans un cahier des charges préalable, de sorte que l’assistant-e sache précisément pour quel type de travail il/elle est engagé-e, et qu’il/elle a le droit de consacrer 50% au minimum de son temps de travail à son projet de thèse ou à sa recherche personnelle.

L’expérience montre effectivement que de nombreux conflits entre les assistant-e-s et leurs directeurs/-trices de thèses et/ou leurs unités auraient pu être évités par une meilleure information lors de l’engagement. Pour ces raisons, nous espérons que le corps intermédiaire, et en particulier les assistant-e-s, des différentes facultés de l’UNIL réserveront un accueil favorable à cette nouvelle directive et encourageront sa bonne application au sein des unités.

Accompagnement scolaire dans le quartier de la Bourdonnette

Depuis bientôt quatre ans, ACIDUL soutient le programme d’accompagnement scolaire du Centre socioculturel de la Bourdonnette, « Coup d’pouce ». Cette action a notamment pour but de favoriser un enseignement ouvert à tou-te-s, sans discrimination socio-économique, et donc d’encourager dès l’école obligatoire un accès très large à la formation supérieure. Un court-métrage documentaire, disponible sur le site de l’Université et sur iTunes U, présente maintenant le travail des bénévoles, tou-te-s membres du corps intermédiaire de l’UNIL, qui font vivre ce projet.

Concrètement, plusieurs enseigant-e-s et chercheur-e-s de l’Université de Lausanne s’engagent à se rendre une à deux fois par semaine sur le site de la Bourdonnette (à deux pas du campus de Dorigny) en fin d’après-midi pour encadrer chacun-e deux ou trois élèves durant leurs devoirs. Ce travail bénévole est l’occasion d’acquérir une expérience différente, de s’enrichir culturellement ou tout simplement de rendre service à des enfants et adolescents qui ont un réel besoin d’aide scolaire.

ACIDUL est toujours à la recherche de nouveaux bénévoles pour ce projet. Si cela vous intéresse, merci de nous contacter par e-mail.