Nouvelle version de la brochure ACIDUL

Le Groupe de travail d’ACIDUL sur la communication a terminé le lifting de la brochure d’information aux nouveaux membres. La version en français peut-être téléchargée ici en pdf ; une traduction anglaise est actuellement en cours d’élaboration et sera disponible prochainement.

Pour rappel, cette brochure fournit toute sorte d’informations utiles quant au fonctionnement de l’Université en général, et, en particulier, au rôle et aux droits des membres du Corps Intermédiaire et des doctorant·e·s.

Directive sur la procédure d’engagement des assistant-e-s

Une nouvelle directive de la Direction réglant la « Procédure d’engagement des assistants diplômés et des premiers assistants » est entrée en vigueur au 1er janvier 2011, accompagné d’un modèle d’annonce pour la mise au concours de ces postes. ACIDUL tient à rappeler à cette occasion que cette directive fait suite à une prise de position commune de la FAE et d’ACIDUL au printemps 2010. La directive proposée répond en grande partie aux attentes d’ACIDUL, bien qu’elle ne puisse pour des raisons pratiques pas être étendue aux chercheurs sur fonds externes.

Il s’agit principalement de formaliser (sans excès) cette procédure, afin de garantir une sélection équitable et une prise de conscience, de part et d’autres, des enjeux d’un tel engagement :

  • que l’assistant-e engagé-e soit soutenu-e par au moins deux membres de l’unité qui l’engage (dont le directeur ou président d’unité, qui est responsable de son cahier des charges, et, dans le cas des assistant-e-s diplômé-e-s, un-e directeur/-trice de thèse potentiel-le) et ne dépende donc pas pour la définition de son cahier des charges et pour le renouvellement de son contrat d’une unique personne ;
  • que les charges liées à la place mise au concours soient détaillées dans l’annonce et dans un cahier des charges préalable, de sorte que l’assistant-e sache précisément pour quel type de travail il/elle est engagé-e, et qu’il/elle a le droit de consacrer 50% au minimum de son temps de travail à son projet de thèse ou à sa recherche personnelle.

L’expérience montre effectivement que de nombreux conflits entre les assistant-e-s et leurs directeurs/-trices de thèses et/ou leurs unités auraient pu être évités par une meilleure information lors de l’engagement. Pour ces raisons, nous espérons que le corps intermédiaire, et en particulier les assistant-e-s, des différentes facultés de l’UNIL réserveront un accueil favorable à cette nouvelle directive et encourageront sa bonne application au sein des unités.

Forum sur les fonctions liées à l’enseignement et à la recherche et réflexions en vue de la prochaine révision de la Loi sur l’Université de Lausanne

Le vendredi 17 septembre dernier, ACIDUL a convié le personnel de l’UNIL à un forum sur les fonctions liées à l’enseignement et à la recherche à l’UNIL. Cet événement fait suite à la présentation d’un rapport sur cette question lors de notre dernière Assemblée générale, les membres ayant souhaité que le débat soit élargi à l’ensemble des enseignant-e-s et chercheur-e-s, notamment dans le but de prendre position pour une révision éclairée de la Loi sur l’Université de Lausanne dans ce domaine.

Ce rapport montrait que la situation actuelle est problématique à plusieurs égards : les fonctions sont définies dans des documents hétéroclites (qui vont de la Loi à de simples notes internes de la Direction), leur appartenance aux divers corps ne correspond que partiellement aux intérêts communs, et de nombreuses fonctions similaires sont soumises à des conditions de traitement très différentes.

Le Comité d’ACIDUL a dans un premier temps souhaité présenter ce rapport au Conseil de l’Université, « organe délibératif » de l’institution. Ce dernier n’a cependant pas donné suite à cette proposition, pas plus que sa Commission législative, vers qui le Comité d’ACIDUL a été redirigé, et qui travaillait alors à une enquête sur la Loi sur l’Université de Lausanne. Le rapport de cette enquête n’a par la suite donné lieu à aucune prise de positon du Conseil, à la déception de plusieurs de ses membres.

Le Comité d’ACIDUL a donc décidé d’organiser un forum pour informer directement le personnel de l’UNIL et discuter avec lui sur la question des fonctons liées à l’enseignement et à la recherche. Vous pouvez maintenant consulter le procès verbal détaillé de ce forum, qui a consisté en une présentation du rapport d’ACIDUL, suivi d’une intervention du Bureau de l’égalité des chances et d’une discussion animée par Steve Binggeli, actuel président de PhDnet.

Le Comité d’ACIDUL remercie tou-te-s les participant-e-s, qui représentaient notamment la CoPers, le Service des ressources humaines, le Centre de soutien à l’enseignement et le Décanat des Lettres, pour une discussion très constructive et qui ouvre des pistes très intéressantes pour l’avenir. On retiendra notamment :

  • la volonté de plusieurs instances de mieux coordonner leur action pour informer les chercheur-e-s et enseignant-e-s de leurs droits ;
  • la proposition de demander au Conseil de l’Université (nouvellement élu) la mise sur pied d’un groupe de travail en vue de la prochaine révision de la Loi sur l’Université ;
  • le projet de discuter dès que possible avec les instances qui devront être consultées pour la révision de la Loi, pour que ces instances harmonisent leurs réponses autour des questions évoquées.

Le Comité d’ACIDUL va bien entendu travailler à ce que ces propositions ne restent pas à l’état de projets. Il entend également faire de ces questions un sujet de discussion lors de la prochaine Assemblée générale.