Nouveau programme Carrières du Fonds National Suisse (FNS) – séance d’information

La « Cellule de soutien à la recherche » de l’UNIL organise une séance d’information (Français/Anglais) le 6 juin 2012, à 16h00, sur le « Nouveau programme Carrières du Fonds National Suisse (FNS) » qui entrera en vigueur en 2013 ; notamment les bourses pour jeunes chercheuses et chercheurs.

PROGRAMME

  • 16h00 Bienvenue par Madame la Professeure Franciska Krings, Vice-rectrice « Relève académique et diversité », UNIL
  • 16h05 Présentation du « Nouveau programme Carrières du FNS »
    Intervenant : Dr Daniel Sebastiani, Chef de l’Unité Bourses/ProDoc, Division Carrières du FNS
  • 17h00 Présentation d’une bénéficiaire de bourse FNS de chercheuse débutante
    Intervenante : Dresse Carole Clair Willi, MD, PhD, Cheffe de clinique à la Policlinique médicale universitaire, UNIL/CHUV
  • 17h30 Présentation d’un bénéficiaire de bourse FNS de chercheur avancé
    Intervenant : Dr Adrien Paschoud, Mâitre-assistant « Ambizione », Section de français moderne, UNIL
  • 18h00 Apéritif

Public cible : assistant·e·s, doctorant·e·s, 1ers assistant·e·s et Maître-assistant·e·s  de l’UNIL, du CHUV et des institutions partenaires ainsi que des Hautes Ecoles romandes.

Date de la présentation : 6 juin 2012, à 16h00.

Lieu : Bâtiment « Amphimax » (le No de la salle sera communiqué ultérieurement aux participant·e·s).

Inscriptions jusqu’au 31 mai 2012; entrée libre, mais pour raisons d’organisation, l’inscription est requise. Prière de confirmer votre participation (places limitées), par courriel, auprès de Lorraine Davis, Commission de recherche FNS de l’Université de Lausanne

English version

Nouvelle version de la brochure ACIDUL

Le Groupe de travail d’ACIDUL sur la communication a terminé le lifting de la brochure d’information aux nouveaux membres. La version en français peut-être téléchargée ici en pdf ; une traduction anglaise est actuellement en cours d’élaboration et sera disponible prochainement.

Pour rappel, cette brochure fournit toute sorte d’informations utiles quant au fonctionnement de l’Université en général, et, en particulier, au rôle et aux droits des membres du Corps Intermédiaire et des doctorant·e·s.

Le Secrétariat d’État à l’éducation et à la recherche rattaché au Département fédéral de l’économie

Le Conseil fédéral a décidé une réorganisation des départements lors de sa séance du 29 juin dernier. Le Secrétariat d’État à l’éducation et à la recherche ainsi que le domaine des écoles polytechniques fédérales, jusqu’ici intégrés au Département fédéral de l’intérieur, rejoindront au 1er janvier 2013 l’Office fédéral de la formation professionnelle et de la technologie au sein du Département fédéral de l’économie. Le but de cette réorganisation est de réunir les différents domaines de l’éducation, de la recherche et de l’innovation dans un même département.

Communiqué de presse du Conseil fédéral

Le rattachement du Secrétariat d’État à l’éducation et à la recherche au Département fédéral de l’économie aura forcément une influence sur son action et son management. ACIDUL s’inquiète des répercutions pour les universités et suivra le dossier de près.

Forum sur les fonctions liées à l’enseignement et à la recherche et réflexions en vue de la prochaine révision de la Loi sur l’Université de Lausanne

Le vendredi 17 septembre dernier, ACIDUL a convié le personnel de l’UNIL à un forum sur les fonctions liées à l’enseignement et à la recherche à l’UNIL. Cet événement fait suite à la présentation d’un rapport sur cette question lors de notre dernière Assemblée générale, les membres ayant souhaité que le débat soit élargi à l’ensemble des enseignant-e-s et chercheur-e-s, notamment dans le but de prendre position pour une révision éclairée de la Loi sur l’Université de Lausanne dans ce domaine.

Ce rapport montrait que la situation actuelle est problématique à plusieurs égards : les fonctions sont définies dans des documents hétéroclites (qui vont de la Loi à de simples notes internes de la Direction), leur appartenance aux divers corps ne correspond que partiellement aux intérêts communs, et de nombreuses fonctions similaires sont soumises à des conditions de traitement très différentes.

Le Comité d’ACIDUL a dans un premier temps souhaité présenter ce rapport au Conseil de l’Université, « organe délibératif » de l’institution. Ce dernier n’a cependant pas donné suite à cette proposition, pas plus que sa Commission législative, vers qui le Comité d’ACIDUL a été redirigé, et qui travaillait alors à une enquête sur la Loi sur l’Université de Lausanne. Le rapport de cette enquête n’a par la suite donné lieu à aucune prise de positon du Conseil, à la déception de plusieurs de ses membres.

Le Comité d’ACIDUL a donc décidé d’organiser un forum pour informer directement le personnel de l’UNIL et discuter avec lui sur la question des fonctons liées à l’enseignement et à la recherche. Vous pouvez maintenant consulter le procès verbal détaillé de ce forum, qui a consisté en une présentation du rapport d’ACIDUL, suivi d’une intervention du Bureau de l’égalité des chances et d’une discussion animée par Steve Binggeli, actuel président de PhDnet.

Le Comité d’ACIDUL remercie tou-te-s les participant-e-s, qui représentaient notamment la CoPers, le Service des ressources humaines, le Centre de soutien à l’enseignement et le Décanat des Lettres, pour une discussion très constructive et qui ouvre des pistes très intéressantes pour l’avenir. On retiendra notamment :

  • la volonté de plusieurs instances de mieux coordonner leur action pour informer les chercheur-e-s et enseignant-e-s de leurs droits ;
  • la proposition de demander au Conseil de l’Université (nouvellement élu) la mise sur pied d’un groupe de travail en vue de la prochaine révision de la Loi sur l’Université ;
  • le projet de discuter dès que possible avec les instances qui devront être consultées pour la révision de la Loi, pour que ces instances harmonisent leurs réponses autour des questions évoquées.

Le Comité d’ACIDUL va bien entendu travailler à ce que ces propositions ne restent pas à l’état de projets. Il entend également faire de ces questions un sujet de discussion lors de la prochaine Assemblée générale.