Wanted : délégué·e du Corps Intermédiaire à la COVER

L’actuel délégué du Corps Intermédiaire auprès de la COVER (Commission de valorisation de l’enseignement et de la recherche) va cesser ses activités. ACIDUL est donc à la recherche d’une personne prête à s’engager dans cette commission consultative de la Direction afin de le remplacer. Vous trouverez des informations au sujet de la COVER et de ses activités sur son site internet.

Les personnes intéressées par ce mandat sont priées de s’annoncer au Comité en écrivant à ACIDUL@unil.ch

Nouveau programme Carrières du Fonds National Suisse (FNS) – séance d’information

La « Cellule de soutien à la recherche » de l’UNIL organise une séance d’information (Français/Anglais) le 6 juin 2012, à 16h00, sur le « Nouveau programme Carrières du Fonds National Suisse (FNS) » qui entrera en vigueur en 2013 ; notamment les bourses pour jeunes chercheuses et chercheurs.

PROGRAMME

  • 16h00 Bienvenue par Madame la Professeure Franciska Krings, Vice-rectrice « Relève académique et diversité », UNIL
  • 16h05 Présentation du « Nouveau programme Carrières du FNS »
    Intervenant : Dr Daniel Sebastiani, Chef de l’Unité Bourses/ProDoc, Division Carrières du FNS
  • 17h00 Présentation d’une bénéficiaire de bourse FNS de chercheuse débutante
    Intervenante : Dresse Carole Clair Willi, MD, PhD, Cheffe de clinique à la Policlinique médicale universitaire, UNIL/CHUV
  • 17h30 Présentation d’un bénéficiaire de bourse FNS de chercheur avancé
    Intervenant : Dr Adrien Paschoud, Mâitre-assistant « Ambizione », Section de français moderne, UNIL
  • 18h00 Apéritif

Public cible : assistant·e·s, doctorant·e·s, 1ers assistant·e·s et Maître-assistant·e·s  de l’UNIL, du CHUV et des institutions partenaires ainsi que des Hautes Ecoles romandes.

Date de la présentation : 6 juin 2012, à 16h00.

Lieu : Bâtiment « Amphimax » (le No de la salle sera communiqué ultérieurement aux participant·e·s).

Inscriptions jusqu’au 31 mai 2012; entrée libre, mais pour raisons d’organisation, l’inscription est requise. Prière de confirmer votre participation (places limitées), par courriel, auprès de Lorraine Davis, Commission de recherche FNS de l’Université de Lausanne

English version

Réaction à la journée anniveraire du FNS

Le 11 janvier dernier s’est tenue à Berne une manifestation organisée par le FNS pour célébrer son soixantième anniversaire. A cette occasion,  les jeunes chercheur·e·s étaient invité·e·s à formuler leurs revendications au FNS, aux hautes écoles et milieux politiques.

Certain·e·s membres du Corps Intermédiaire de l’UNIL présent·e·s lors de cet événement ont tenu à émettre une réaction face au déroulement de la journée, à la mauvaise organisation des discussions et à la mise à l’écart des opinions critiques envers l’action du FNS. ACIDUL l’a transmise au FNS, aux personnalités politiques concernées et aux Rectorats des universités romandes.

Consulter le document

Réponse du FNS

Assistanat et congés parentaux à l’UNIL

L’Université de Lausanne a donné, il y a quelque temps déjà, la possibilité aux assistantes qui ont eu pendant leur assistanat une grossesse, la possibilité d’avoir un renouvellement de contrat pour une sixième année d’assistanat maximum, afin de limiter les effets du congé maternité sur le parcours de thèse (Art. 24 du RA-LUL).

A présent, les pères qui occupent un poste d’assistant et qui prennent un congé parental non payé selon la LPers (Art. 79) pendant leur assistanat, peuvent, à la demande de leur institut, obtenir la prolongation de leur contrat de travail de 6 mois, en plus du maximum règlementaire de 60 mois. Dans le détail, ceci revient à 66 mois rémunérés au maximum, auxquels s’ajoutent les 6 mois non rémunérés du congé parental.

ACIDUL se réjouit de cette évolution. Le Comité considère néanmoins que cette mesure demeure insuffisante ; ses membres ont donc produit une prise de position à destination du Grand Conseil en vue des débats autour d’une motion visant à proposer un congé paternité de 20 jours à l’ensemble des employés de l’Etat de Vaud. ACIDUL, en tant qu’association du corps intermédiaire de l’Université de Lausanne et représentant ainsi une population largement touchée par la venue au monde d’enfants, soutient fortement cette motion qui constituerait une avancée d’une part en terme de possibilité de conciliation du travail familial et de l’activité professionnelle et, d’autre part, en terme d’égalité des sexes.