Groupes de travail

Depuis sa création, l’ACISSP organise différents groupes de travail, ponctuels ou permanents.

Le groupe de travail égalité à l’Unil

Dans le cadre de la mise en place du plan d’action égalité 2013-2016 de l’Université de Lausanne, le Bureau d’égalité et la Direction ont sollicité les différentes facultés pour réfléchir à des plans d’action égalité plus ciblés. En effet, les réalités au sein des facultés sont parfois très différentes et un meilleur ancrage de la lutte pour l’égalité des sexes à l’Unil doit passer par un travail spécifique et par l’implication de chacune d’elles. L’ACISSP a donc lancé un groupe de travail pour réfléchir aux enjeux spécifiques au CI de la Faculté, en parallèle du groupe facultaire comprenant aussi une déléguée CI. Après un premier plan discuté au sein du Conseil de Faculté en 2013, un nouveau groupe de travail a été relancé pour approfondir les mesures encore trop superficielles du plan. Comme dans d’autres facultés (Géosciences et FBM en particulier), un questionnaire sur les conditions de travail du personnel de notre Faculté a été mis sur pied. L’ACISSP invite l’ensemble de notre corps à y répondre et à profiter de cette occasion pour parler des choses qui se passent bien ou qui ne vont pas dans notre travail quotidien! C’est sur la base de ces résultats que sera ensuite construit le nouveau plan d’action.

Le groupe de travail sur l’indemnité de 500.- pour les doctorant-e-s FNS

Ce groupe de travail s’est réuni une fois le 1er mars 2011 pour aborder la question des conditions salariales des doctorant-e-s engagé-e-s sur des fonds externes (en particulier FNS). Il s’agissait de parler en particulier de la question de l’indemnité de 500.-/mois supplémentaire qui peut être octroyée par la Faculté en plus des 750.- qui sont automatiquement accordés.

Ce dispositif a fait l’objet de plusieurs clarifications successives par le Décanat et il s’agissait de participer à ce processus en donnant notre avis. Il semble que la coopération émergente de ce groupe ait porté ses fruits, puisque chaque Professeur.e peut actuellement effectuer une demande auprès du Décanat pour une tâche précise sollicitée à son/sa doctorant.e FNS : organisation d’un colloque, dépôt de projets, assistanat d’un enseignement, corrections des copies d’examen, etc.

Le groupe de travail sur les stabilisations des Maîtres assistants (MA) en Maître d’enseignement et de recherche (MER)

À la suite d’un groupe de travail créé pour traiter des questions propres au Corps Intermédiaire supérieur – notamment quant à leur possibilité de prendre une année de congé scientifique, de réaliser un terrain à l’étranger mais également pour discuter de la problématique du lien entre CI inférieur et CI supérieur –, un groupe de travail plus spécifique traitant de la question du processus de stabilisation et de son amélioration s’est tenu le 19 novembre 2013. Ce groupe de travail comprenait différents membres du CI ainsi que le Doyen, F. Ohl. Les points suivants ont été évoqués: le rendez-vous à mi-mandat des MA que le CI souhaite voir formalisé afin d’en garder une trace pour la Commission de stabilisation du/de la candidat.e; la prise en compte d’une véritable pondération dans la « grille » de stabilisation du taux d’activité qui pose de manière claire un débat en termes de genre et d’égalité de traitement entre hommes et femmes; la question de la valorisation des recherches en cours – impliquant de mettre en valeur les projets obtenus qui feront l’objet de communications orales et écrites futures, par exemple – ainsi que celle de leur originalité – ce qui exige de la part de la Commission d’être particulièrement attentive à la qualité et la diversité des publications des candidat.e.s plus qu’à leur quantité.

Le Décanat assure au CI que les rendez-vous à mi-mandat seront formalisé en faisant l’objet de rapports écrits adressés au/à la candidat.e. Quant aux points touchant directement à la grille de stabilisation, il est difficile pour le moment de négocier puisqu’une certaine opacité est revendiquée et que la grille contiendrait une part subjective indépassable. Affaire à suivre.

Lignes directrices relatives au Corps Intermédiaire supérieur