Atelier médicament

L’atelier a soulevé plusieurs questions et amené différentes pistes de réflexion. Concrètement, il ressort clairement un manque d’information et de formation de l’ensemble des acteurs concernés par l’impact environnemental des résidus médicamenteux. Un besoin d’une meilleure communication entre les experts s’est également fait sentir, ceci quant à la problématique de l’atelier, mais aussi à celle des micropolluants en général.

Les politiques de notre pays doivent être interpelés rapidement sur les solutions, pas uniquement technologiques, à mettre en place, par exemple dans le domaine de la formation et de la communication sur les résidus médicamenteux, ou encore concernant le recyclage des médicaments.

Résumé des discussions
Conclusion