Archives de catégorie : Livres en solo

Livres en solo

Dès ses premières incursions dans le domaine du livre de création, Catherine Bolle a tenu à associer ses propres textes ou bribes de textes à son travail plastique. En témoignent des réalisations comme Traces, en 1985, ou Libres heures, en 1987.

Pour ses réalisations, l’artiste se retrouve face à elle-même, dans une liberté totale ; elle doit cependant assumer une posture d’écrivain, ce qui ne va pas, chez elles, sans poser toutes sortes de questionnement.. et de doutes. Le doute, l’effacement (l’usure) du sens, constituent dans le travail de Catherine Bolle des motifs récurrents. Ainsi réappropriée, apprivoisée, l’écriture peut s’ouvrir à d’autres sens.

Le Dé-molécule (2011)

Le Dé-molécule
Genève : Editions Traces, 2011
« Cahier de mer »
1 leporello dans un coffret cartonné ; 32 cm
Coffret toilé réalisé par Daniel Boulenaz à Vevey (selon information fournie par l’artiste)
Livre d’artiste entièrement peint (texte et image) sur papier de bambou ancien offert en 2009 par Michel Nitabah, éditeur à Paris, daté « Helsinki-Ouchy, 15 février 2011″
- 5 ex. num. de 1/5 à 5/5, tous différents les uns des autres (mention « 6 cahiers de mer », contredisant la justification)
Ex. n° 3 et 5

Brisures de banquise, réseaux d’eau et de glace, si proches des schémas de molécules. Travail sur le froid, le bleu, l’iode, le sel, l’eau. Cartographie. Chemin. Chenal.

« Le violet de cet iode, qui n’existe pas, cet arrière-océan, ce pouls fixé dans la banquise, cet amour, glace noire,
la débâcle, l’avis de tempête, le noir obscur, le blanc gris, la chaîne et le chenal »

L’Arc et la flèche (2010)

L’Arc et la flèche
[Lausanne], 2010
[6] f. doubles ; 21 x 25 cm
Livre manuscrit et peint sur papier artisanal oriental
- 3 ex. signés num. I, II et III, tous différents
Ex. n° III

L’arc et la flèche comme images de la douleur, de la tension vers quelque chose de grave. Le propos brode autour d’une maladie de l’oeil dont Catherine Bolle a souffert à plusieurs reprises depuis son enfance, l’uvéite (intolérance aux rayons ultraviolets). L’angoisse de perdre la vue est constitutive de l’artiste, qui a mis son talent au service des malvoyants (cf la réalisation d’exemplaires rehaussés de livre « Du noir au braille » publié par la Mission évangélique braille en 2009 à Vevey) et a réalisé plusieurs travaux en intervenant sur des support d’écriture braille.

Smalt ou la recherche de l’indigo (2009)

Smalt ou la recherche de l’indigo
[Lausanne], 2009
1 f. plié ; 34 cm
Livre d’artiste avec interventions peintes au lavis d’encre et texte tamponné, sur papier de bambou ancien(milieu du XXe siècle) offert en 2009 par Michel Nitabah, éditeur à Paris
- 3 ex. signés, tous différents

Le smalt, appelé autrefois « bleu de cobalt », est une couleur obtenue en fondant des sels, concurrente de l’outremer ; elle est utilisée, notamment, pour les célèbres carreaux en fayence bleus d’origine portugaise, les « azulejos ».

Filtrer les mondes (1998)

Filtrer les mondes
Pully, 1998
9 planches dans un étui ; 19 cm
1 poème et 8 pointes-sèches, le tout gravé sur verre acrylique
- 20 ex. num. de 1 à 20
Ex. n° 3

Cette première incursion « littéraire » sur support en verre acrylique se prolongera dans divers travaux ultérieurs uniques ainsi que dans les exemplaires de tête de La Lumière est dans les choses, d’Israël Eliraz.

Les Glaces nomades ou l’étude du doute (1995)

Les Glaces nomades ou l’étude du doute, I
[Pully], 1995
1 leporello ; 17 cm
Livre d’artiste unique peint et calligraphié

Le doute est un motif récurrent dans l’univers mental de Catherine Bolle, doté d’une valeur réflexive. Le doute comme antidote des certitudes bien établies – souvent paralysantes.
Le thème du doute se retrouve précisément au centre d’un des textes fondateurs de Catherine Bolle, Le Monde des doutes, avec lequel l’artiste s’accordera, quelques années plus tard, une véritable posture d’auteur.

La Prêle ou la convive des pierres (1995)

La Prêle ou la convive des pierres
Pully : Editions Raymond Meyer, 1995
1 livre dépliant, 1 f. et 1 pl, sous chemise gravée, dans un étui de verre acrylique incisé ; 47 cm
Poème et gravures de Catherine Bolle
- 5 ex. comprenant des rehauts, num. de I à V
- 14 ex. num. de 1 à 14
- 1 ex. de dépôt légal marqué « Zéro »
Ex. n° I, enrichi d’une épreuve des textes imprimée sur papier spécial

La prêle, plante qui se nourrit de pierre, riche en silice, est réputée avoir la propriété de faciliter l’expulsion des corps étrangers (escarbilles, etc.).
Les plantes, notamment celles qui participent de la pharmacopée traditionnelle, constituent une source d’inspiration privilégiée pour Catherine Bolle

Les Liens ou les croquis superposés (1995)

Les Liens ou les croquis superposés
[Pully], 1995
6 f. sous couverture cartonnée ; 39 cm
Textes à la plume et dessins originaux de Catherine Bolle sur papier de Chine cuit, couverture gravée
- 20 ex. num. de 1/20 à 20/20
Ex. n° 2/20

Ce livre est né dans le contexte de l’exposition présentée par Catherine Bolle à la Galerie Alice Pauli en 1995.
La gravure utilisée pour la couverture est issu du découpage en 20 morceaux d’un exemplaire de la gravure de grand format homonyme.

Dés et osselets (1994)

Dés et osselets
Pully : Editions Raymond Meyer, 1994
Typo: Thierry Bouchard, Losne
1 f., 6 f. de pl., dans un portefeuille ; 53 cm
Six gravures originales et un texte de Catherine Bolle
Portefeuille réalisé par Jacques Menétrey à Lausanne
- 6 ex. d’artiste dessinés num. de I à VI
- 11 ex. num. de 1 à 11
- 3 ex. hors commerce, HC I à HC III
Ex. HC I

Dés et osselets évoquent à la fois le jeu et le cube. La ville, comme jeu de cubes, enchevêtrement d’hexaèdres réguliers, constitue une thématique privilégiée du travail créatif de Catherine Bolle. On la trouve exprimée ici sous forme d’une suite de planches gravées ; elle sera également centrale dans d’autres livres, ainsi que dans « La Ville Verre », sculpture constituée d’un ensemble interchangeable de stèles cubiques en verre acrylique gravées et teintées.

Le Pré foulé (1993)

Le Pré foulé
Pully : Editions Raymond Meyer, 1993
Typo : François Roubin, Genève
84, [9] p. (p. 53 sautée), en feuilles, sous couverture gravée et étui ; 31 cm
Texte et gravures originales (techniques diverses) de Catherine Bolle
- 20 ex. num. de 1 à 20
- 8 ex. enrichis d’une esquisse à la mine de plomb signée par l’artiste, marqués EA I à EA VIII
Ex. « EA I »Le Pré foulé constitue une étape importante dans sa production de livres de Catherine Bolle. Un livre « à complications », pour emprunter une image chère aux horlogers, pensé un peu à la manière d’un « chef-d’oeuvre », dans lequel l’artiste a voulu montrer toute la richesse et la complexité des différentes techniques d’impression : bois gravé, taille-douce, photographie, à-plats colorés, etc.
Le texte, qui évoque, par son flux, une certaine idée de l’enfance et de l’adolescence (référence probable à son fils), joue à cache-cache avec le vert de la chlorophylle, appelée à se substituer au sang dans les veines. Le monde végétal est omniprésent, comme souvent dans le travail de l’artiste : les photographies représentent les prairies de son enfance.

Ile (1991)

Ile
Genève : Editions Traces, 1991
Typo : François Roubin, Genève
Impression des lithos : Nik Hausmann, Séprais
16 p., sous couverture ; 34 cm
Texte et lithographies originales de Catherine Bolle
- 20 ex. signés num. de I à XX
Ex. n° IV, signé par l’artiste, complété par la maquette

Le thème de l’île est très présent dans le travail de Catherine Bolle. Entourée d’un élément protecteur, l’île constitue une sorte de point de convergence. Elle postule un certain penchant pour l’isolement et le recueillement (sur soi-même?). L’île, c’est aussi, pour Catherine Bolle, l’île de son enfance, au Grand Marais, à Bex, lieu initiatique de tous les possibles, où la coutume voulait qu’on fume, entre gosses, uen « ouarbe » (brindille torsadée). Lieu d’eau, et de mousses, où l’on se rendait accompagné par des « garçons-paysans » qui connaissaient tout des pièges du marais.

L’Anomie ou la pagination arbitraire (1991)

L’Anomie ou la pagination arbitraire
[Pully], 1991
60 f. (en 4 cahiers), sous couverture titrée à la main ; 37 cm
Livre d’artiste unique peint (tempéra à l’oeuf) et calligraphié sur papier de Chine cuit

Le terme « anomie » (du grec ἀνομία) désigne une société caractérisée par une désintégration des normes qui règlent la conduite des hommes et assurent l’ordre social.
Ce volume constitue l’un des premiers livres entièrement réalisés à la main par l’artiste, soucieuse de s’affranchir des contraintes liées au recours à des tiers (imprimeurs, relieurs).


Demi-mot (1991)

Demi-mot
Pully: Editions Raymond Meyer, 1991
Typo : Handsatz Fässler, Zurich
4 f. doubles et 9 pl. sous couverture gravée ; 4 cm
Etui réalisé par Jacques Menétrey, Lausanne
9 pointes sèches originales et un texte de Catherine Bolle sous couverture gravée
- 30 ex. num. 1 à 30
- 5 ex. justifiés EA I à EA V
- 5 ex. marqués de A à E, enrichis d’une gravure rehaussée en couleur par l’artiste
Ex. n° 2/30, enrichi pour la BCU de Lausanne d’une gravure rehaussée en couleur et de divers documents préparatoires (épreuves, correspondance avec l’imprimeur, etc.)

La Guerre n’aura pas lieu (1990)

La Guerre n’aura pas lieu
[Genève], 1990
16 coffrets ; 19 cm
Collection de 16 livrets comprenant chacun 7 planches et 2 feuillets de texte, entièrement peints, chacun unique
Tomes 5 et 9

Invitée au vernissage du livre accompagnant l’exposition « 400 signes de paix » organisée à Berlin peu après la chute du mur, à laquelle elle participait, Catherine Bolle a été contrainte de renoncer à ce déplacement pour des raisons économiques. La série « La Guerre n’aura pas lieu » est née de cette frustration, dans un geste plus ou moins conscient de réappropriation de cet évènement majeur.

Anodin, anodine (1990)

Anodin, anodine
Genève : Editions Traces, 1990
[16] p. ; 14 cm
Petit album constitué de pointes sèches gravées au cours d’un voyage en train de Nyon à Samedan (texte et images).
Page de titre et achevé d’imprimer manuscrits.
- 11 ex. num. 1 à 11
- 3 ex. hors commerce marqués HC
- 2 ex. de dépôt légal marqués 0 et 00
- 1 exemplaire d’artiste marqué EA
Ex. « 00 »

Cet album de voyage dénote l’intérêt de Catherine Bolle pour une pratique nomade de la gravure, qui prendra une forme plus monumentale et régulière avec le projet du « Journal gravé », qui l’a accompagné pendant de nombreuses années. Voyager, contempler, rêver, graver les lieux, les paysages, les états d’âme. Le voyage comme représentation mentale: dépaysement et dépassement.

La Foule (1989)

La Foule
[Genève : Editions Traces], 1989
Impression : Nik Hausmann, Séprais
18 f. doubles, sous chemise, dans un étui ; 31 cm
16 lithographies originales et un texte de Catherine Bolle
- 6 multiples num. de 1 à 6
- 4 suites num. de I à IV, dont un comprend deux états superposés
- 1 album nommé « multiple foule » dont les trois cahiers ne ressemblent à aucun autre
Ex. n° 4

C’est en écho au travaux d’Elias Canetti sur la dynamique des masses, notamment dans son utilisation par le nazisme, et à sa réflexion sur le pouvoir que Catherine Bolle a imaginé cette suite lithographiée. Elias Canetti ayant décliné toute idée d’illustration de son livre Masse et puissance, l’artiste a développé ce projet en un livre personnel.

Quartier vide / foule pleine (1989)

Quartier vide - Foule pleine
[Genève : Editions Traces], 1989
Impression : Nik Hausmann, Séprais
10 f. dans un portefeuille ; 33 cm
10 lithographies originales et un texte de Catherine Bolle
- 8 ex. num. de 1/8 à 8/8
Ex. n° 2/8

Travail suscité par l’expérience du sentiment de noyade dans une foule innombrable vécue par Catherine Bolle lors d’un déplacement à Strasbourg en pleines festivités du 200e anniversaire de la Révolution française. Interrogation sur le sens de tels rassemblements. Que resterait-il de cette multitude de destins après un cataclysme?


Quatre planches de ta mère (1988)

Quatre planches de ta mère
Genève : Editions Traces, 1988
Impression des gravures : Raymond Meyer, Pully
4 pl. et 2 f. dans un cartable ; 28 cm
4 pointes sèches originales de Catherine Bolle
- 26 ex. lettrés A à Z plus un lettré « zéro », les ex. O et « zéro » réservés à Olivier-Vincent Thomann
Ex. « A »

Réflexion sur le thème de l’autoportrait, dédiée par l’artiste à son fils, Olivier, né en 1985.
Le cartable est recouvert d’un papier de chine estampé par l’artiste dans le jardin des mûriers, à Bex, où elle a grandi, en appuyant directement les feuilles de papier sur les pierres recouvertes d’encre.

Libres heures (1987)

Libres heures
[Pully], 1987
1 f. de texte et 4 f. doubles contenant chacun une planche, dans un étui cartonné ; 16 cm
Exemplaire unique.

Parallèlement aux techniques traditionnelles de gravure (bois gravé, taille-douce, lithographie), Catherine Bolle s’est livrée à des expériences d’estampage direct de feuilles de papier sur des pierres naturelles enduites d’encre charbonneuse ; cette technique élémentaire, qui remonte à l’aube de la gravure, permet d’obtenir, en jouant sur la transparence, des effets de traces et contrastes saisissants.


Traces (1985)

Traces
Genève : Editions Traces, 1985
Typo : Christian Braillard, Genève
4 f. pliés sous couverture gravée, dans un cartable ; 20×28 cm
Texte et pointes sèches originales de Catherine Bolle ; reliure réalisée par Voir  le livre, Genève
- 15 ex. num. de 1/15 à 15/15
- 3 ex. hors commerce, HC I à HC III
- 2 ex. de dépôt légal, 0 et 00
Ex. n° 9/15

Second livre publié par Catherine Bolle, en octobre 1985, à l’enseigne des éditions éponymes. Il a été précédé d’un portfolio mariant des photographies de Matthias Thomann et des textes et gravures originales de l’artiste, Voyage à Fleur de Terre.