Archives de catégorie : Verre acrylique

La Lumière est dans les choses (2003)

La Lumière est dans les choses
Poèmes d’Israël Eliraz traduits de l’hébreu par l’auteur, intervention artistique (dessin, empreinte et encre) de Catherine Bolle
Genève : Editions Traces, 2003
1 vol. + une carte (66 x 56 cm) repliée, dans un étui rehaussé par l’artiste ; 24 cm
- 13 ex. spéciaux, dont une carte et un objet, recueil acrylique, réalisés par l’artiste
- 4 ex. hors commerce marqués HC I à IV
- 5 ex. d’auteur lettrés A à E
- 4 ex. d’artiste lettrés EA I à IV
- 4 ex. réservés
- 15 ex. numérotés de 1 à 15
Ex. marqué HC IV, avec carte peinte originale et recueil acrylique

La BCU-Lausanne conserve en outre un exemplaire unique d’un premier travail de recherche plastique de Catherine Bolle sur ce texte, sous forme de 9 feuillets gravés (20 x 32 cm), réalisé en 2002.
Une dixième planche, contenant le poème n° XIII, manque au dossier remis par l’artiste.

C’est Simone Bruneau, drectrice de la Cité internationale des arts, qui a suggéré à Catherine Bolle, alors en séjour à Paris, de prendre langue avec Israël Eliraz, autre pensionnaire de l’institution. Plusieurs projets de collaborations sont nés de cette rencontre.

Israël Eliraz, né à Jérusalem en 1936, a publié des romans, des pièces de théâtre et des opéras (avec le compositeur Joseph Tal). Il se consacre à présent exclusivement à la poésie. Chantre de la concision extrême, il utilise une langue hébraïque moderne traversée de références bibliques. Langue lapidaire: si ses mots sont des pierres, ce sont des pierres d’espérance. Sa poésie est faite de césures et de béances. Polyglotte et fin connaisseur de la langue française, il supervise lui-même ses traductions (14 recueils traduits, dont Petit Carnet du Levant, Abeilles/Obstacles, Comment entrer dans la maison et Dîner avec Spinoza et quelques amis. (source: http://sdl.akadem.org/Bios/Israel_Eliraz.html)

 

 

Filtrer les mondes (1998)

Filtrer les mondes
Pully, 1998
9 planches dans un étui ; 19 cm
1 poème et 8 pointes-sèches, le tout gravé sur verre acrylique
- 20 ex. num. de 1 à 20
Ex. n° 3

Cette première incursion « littéraire » sur support en verre acrylique se prolongera dans divers travaux ultérieurs uniques ainsi que dans les exemplaires de tête de La Lumière est dans les choses, d’Israël Eliraz.

La Prêle ou la convive des pierres (1995)

La Prêle ou la convive des pierres
Pully : Editions Raymond Meyer, 1995
1 livre dépliant, 1 f. et 1 pl, sous chemise gravée, dans un étui de verre acrylique incisé ; 47 cm
Poème et gravures de Catherine Bolle
- 5 ex. comprenant des rehauts, num. de I à V
- 14 ex. num. de 1 à 14
- 1 ex. de dépôt légal marqué « Zéro »
Ex. n° I, enrichi d’une épreuve des textes imprimée sur papier spécial

La prêle, plante qui se nourrit de pierre, riche en silice, est réputée avoir la propriété de faciliter l’expulsion des corps étrangers (escarbilles, etc.).
Les plantes, notamment celles qui participent de la pharmacopée traditionnelle, constituent une source d’inspiration privilégiée pour Catherine Bolle