Archives de catégorie : Livres peints

Livres peints

Plus souple et plus spontané, ne nécessitant pas un investissement financier important, le livre peint offre un espace de liberté particulièrement intéressant. Réalisés à une ou plusieurs unités, toute forcément dissemblables, les livres peints constituent un terrain d’expérimentation important dans la démarche « littéraire » de Catherine Bolle.

Les Tremblements du monde I (2002)

Les Tremblements du monde I
Texte de Michel H. Favre, interventions plastiques de Catherine Bolle
Genève : Editions Traces, 2002
6 f. doubles sous couverture dessinée, dans un étui ; 31 cm
Etui réalisé par Jacques Menétrey à Lausanne
Livre produit à 20 exemplaires non numérotés, tous différents, constitué de 3 feuillets doubles portant le texte manuscrit de l’auteur et 3 feuillets doubles de papier calque avec les interventions de Catherine Bolle (estampage et peinture)

C’est lors de l’exposition « Ombres, griffures et lumières », présentée à Vevey par le Cabinet cantonal des estampes en 1990 que Michel H. Favre a découvert le travail de Catherine Bolle. Une amitié durable est née de cette rencontre. Plusieurs oeuvres monumentales de l’artiste ont rejoint la collection d’art de l’entreprise Dupont-Nemours, à Genève, et c’est au contact de cette relation que Catherine Bolle a repensé complétement son rapport au verre acrylique, dont elle excelle à jouer sur les transparences et les reflets.

Joie dans le ciel (2001)

Joie dans le ciel
[Pully], 2001
5 pl. doubles sous chemise peinte, dans un emboîtage ; 41 cm
Extraits de C. F. Ramuz et alternance entre dessins, gravures (pointe sèche) et collages de Catherine Bolle
Exemplaire unique

Livre d’artiste (techniques mêlées) constitué de 5 doubles planches num. 5/20, 9/20, 10/20, 11/20 et 12/20 comportant chacune une double page de l’édition originale de ce texte, parue en 1925 chez Grasset à Paris, point de départ d’interventions gravées et peintes de Catherine Bolle.
Il s’agit du second travail réalisé par Catherine Bolle sur l’oeuvre de C. F. Ramuz, après une suite de gravure inspirée de Pour le Rhône parue en 1988. Il a été présenté le cadre de la Fête de l’écriture, à Vevey, en 2000, puis au Musée de Pully. L’édition envisagée n’ayant pas été réalisée, cet exemplaire est un unicum.

« Ce texte m’a beaucoup intéressée et m’a accompagnée dans des vacances d’hiver aux Grisons [...]. Comme dans Hermann Hesse, L’autoportrait, ou j’ai réellement travaillé mon autoportrait, c’est l’écrivain qui se transforme en peintre et qui en décrit une conviction profonde, raffinée, voire tourmentée, la passion simple pour le Ramuz, de la figuration d’une idée que l’on se fait du paradis. » (Extrait d’une lettre jointe au volume adressée à la BCU-Lausanne)

Le Dé-molécule (2011)

Le Dé-molécule
Genève : Editions Traces, 2011
« Cahier de mer »
1 leporello dans un coffret cartonné ; 32 cm
Coffret toilé réalisé par Daniel Boulenaz à Vevey (selon information fournie par l’artiste)
Livre d’artiste entièrement peint (texte et image) sur papier de bambou ancien offert en 2009 par Michel Nitabah, éditeur à Paris, daté « Helsinki-Ouchy, 15 février 2011″
– 5 ex. num. de 1/5 à 5/5, tous différents les uns des autres (mention « 6 cahiers de mer », contredisant la justification)
Ex. n° 3 et 5

Brisures de banquise, réseaux d’eau et de glace, si proches des schémas de molécules. Travail sur le froid, le bleu, l’iode, le sel, l’eau. Cartographie. Chemin. Chenal.

« Le violet de cet iode, qui n’existe pas, cet arrière-océan, ce pouls fixé dans la banquise, cet amour, glace noire,
la débâcle, l’avis de tempête, le noir obscur, le blanc gris, la chaîne et le chenal »

L’Arc et la flèche (2010)

L’Arc et la flèche
[Lausanne], 2010
[6] f. doubles ; 21 x 25 cm
Livre manuscrit et peint sur papier artisanal oriental
– 3 ex. signés num. I, II et III, tous différents
Ex. n° III

L’arc et la flèche comme images de la douleur, de la tension vers quelque chose de grave. Le propos brode autour d’une maladie de l’oeil dont Catherine Bolle a souffert à plusieurs reprises depuis son enfance, l’uvéite (intolérance aux rayons ultraviolets). L’angoisse de perdre la vue est constitutive de l’artiste, qui a mis son talent au service des malvoyants (cf la réalisation d’exemplaires rehaussés de livre « Du noir au braille » publié par la Mission évangélique braille en 2009 à Vevey) et a réalisé plusieurs travaux en intervenant sur des support d’écriture braille.

Smalt ou la recherche de l’indigo (2009)

Smalt ou la recherche de l’indigo
[Lausanne], 2009
1 f. plié ; 34 cm
Livre d’artiste avec interventions peintes au lavis d’encre et texte tamponné, sur papier de bambou ancien(milieu du XXe siècle) offert en 2009 par Michel Nitabah, éditeur à Paris
– 3 ex. signés, tous différents

Le smalt, appelé autrefois « bleu de cobalt », est une couleur obtenue en fondant des sels, concurrente de l’outremer ; elle est utilisée, notamment, pour les célèbres carreaux en fayence bleus d’origine portugaise, les « azulejos ».

Les Glaces nomades ou l’étude du doute (1995)

Les Glaces nomades ou l’étude du doute, I
[Pully], 1995
1 leporello ; 17 cm
Livre d’artiste unique peint et calligraphié

Le doute est un motif récurrent dans l’univers mental de Catherine Bolle, doté d’une valeur réflexive. Le doute comme antidote des certitudes bien établies – souvent paralysantes.
Le thème du doute se retrouve précisément au centre d’un des textes fondateurs de Catherine Bolle, Le Monde des doutes, avec lequel l’artiste s’accordera, quelques années plus tard, une véritable posture d’auteur.

Les Liens ou les croquis superposés (1995)

Les Liens ou les croquis superposés
[Pully], 1995
6 f. sous couverture cartonnée ; 39 cm
Textes à la plume et dessins originaux de Catherine Bolle sur papier de Chine cuit, couverture gravée
– 20 ex. num. de 1/20 à 20/20
Ex. n° 2/20

Ce livre est né dans le contexte de l’exposition présentée par Catherine Bolle à la Galerie Alice Pauli en 1995.
La gravure utilisée pour la couverture est issu du découpage en 20 morceaux d’un exemplaire de la gravure de grand format homonyme.

L’Anomie ou la pagination arbitraire (1991)

L’Anomie ou la pagination arbitraire
[Pully], 1991
60 f. (en 4 cahiers), sous couverture titrée à la main ; 37 cm
Livre d’artiste unique peint (tempéra à l’oeuf) et calligraphié sur papier de Chine cuit

Le terme « anomie » (du grec ἀνομία) désigne une société caractérisée par une désintégration des normes qui règlent la conduite des hommes et assurent l’ordre social.
Ce volume constitue l’un des premiers livres entièrement réalisés à la main par l’artiste, soucieuse de s’affranchir des contraintes liées au recours à des tiers (imprimeurs, relieurs).


La Guerre n’aura pas lieu (1990)

La Guerre n’aura pas lieu
[Genève], 1990
16 coffrets ; 19 cm
Collection de 16 livrets comprenant chacun 7 planches et 2 feuillets de texte, entièrement peints, chacun unique
Tomes 5 et 9

Invitée au vernissage du livre accompagnant l’exposition « 400 signes de paix » organisée à Berlin peu après la chute du mur, à laquelle elle participait, Catherine Bolle a été contrainte de renoncer à ce déplacement pour des raisons économiques. La série « La Guerre n’aura pas lieu » est née de cette frustration, dans un geste plus ou moins conscient de réappropriation de cet évènement majeur.