Poséidon : qui est-ce ? pourquoi ? où ça ?

 

par Jocelyn Pilloud, assistant-étudiant au help desk, Ci-UNIL

Point sur le « i » de Poséidon avec son responsable Michel Mengis, à l’occasion de la 6e édition de la Journée Poséidon.


© CandyBox Images – Fotolia.com

Jeudi 13 octobre dernier s’est tenue la 6ème édition de la Journée Poséidon sur le campus de l’EPFL. Objectif : promouvoir la gamme d’ordinateurs portables Poséidon qui offrent une qualité professionnelle adaptée aux études universitaires et un service de remplacement en cas de panne, le tout à des prix abordables pour les étudiants. Durant toute la journée dans le hall du bâtiment SG, les différents fournisseurs de l’offre Poséidon ont pu présenter leurs dernières nouveautés aux étudiants, qui eux ont eu l’occasion de les découvrir, mais surtout de les tester dans tous les sens (Xbox Kinect) !

A côté du Show Room, de nombreuses animations ont attiré les étudiants : un tournoi de feuille-caillou-ciseaux épique, de nombreuses présentations ainsi qu’un tirage au sort particulièrement bien doté. C’était donc l’occasion parfaite pour CiNN de s’y rendre, d’y participer, mais aussi de rencontrer Michel Mengis, le responsable de Poséidon.


Tous les modèles Poséidon au rendez-vous du Show Room. Les étudiants aussi.

Bonjour Michel, peux-tu d’abord te présenter ?
Michel Mengis, responsable du programme Poséidon pour les Hautes Écoles suisses. Je suis dans le navire depuis son lancement par l’EPFL, en juin 2004. Je coordonne les différents acteurs du projet, dont notamment l’EPFL, l’UNIL, les HES-SO et du Tessin. Enfin et surtout, je négocie les offres avec les fournisseurs. Ah oui, et je suis aussi l’organisateur de cette 6e édition de la Journée Poséidon.

Quelle est la vocation de Poséidon sur le campus ?
Le but de Poséidon est de donner l’occasion aux étudiants d’avoir accès à du matériel informatique de qualité à des prix abordables. Mais nous avons aussi l’envie de promouvoir l’utilisation des logiciels libres dans l’enseignement. Le logiciel libre se distingue du logiciel dit « propriétaire » par la liberté donnée à l’utilisateur dans la distribution et l’utilisation de ce logiciel. Les logiciels open source offrent en plus la possibilité de consulter ou d’éditer le code source, selon les autorisations du propriétaire des droits. Nous y avons d’ailleurs fait un clin d’œil avec notre logo : nous avons armé le pingouin Tux, la mascotte de Linux, d’un trident. Plus concrètement, nous collaborons par exemple avec Framasoft, un réseau de sites web collaboratifs dont le but est de diffuser le logiciel libre auprès du grand public. Sur le campus, nous faisons notre possible pour promouvoir les solutions logicielles libres ainsi que sa philosophie, auprès des étudiants principalement, mais aussi tous les autres membres de la communauté universitaire. Nous offrons aussi un support complet pour les OS Linux au help desk Poséidon. Ils représentent un choix tout à fait solide face aux OS dominant le marché, ils sont collaboratifs, et surtout, ils sont gratuits ! Cependant, nous proposons bien entendu un support pour Mac OS ainsi que Windows pour ceux qui préfèrent les OS plus traditionnels.

Donc grosso modo, Poséidon propose du matériel et du support informatique ?
Oui, mais nos prestations sont bien plus étendues que cela. Nous négocions durant toute l’année des offres vraiment intéressantes pour les étudiants qui souhaitent acquérir un ordinateur portable pour leurs études. Nous avons des critères exigeants pour sélectionner les machines que nous proposerons :
- une extension de garantie à 3 ans sur site,
- une configuration adaptée aux études universitaires
- et des composants fiables.
C’est pour cette raison que nous ne proposons pas de netbooks ou autres modèles bon marché, mais uniquement des modèles professionnels. En même temps, on ne peut pas espérer une machine de compétition si on ne souhaite pas débourser plus de 600 CHF ! Au niveau du support, les help desks Poséidon sont là pour ça :

  • dépannage logiciel (machines non Poséidon)
  • dépannage logiciel et matériel (machines Poséidon, voir les conditions)
  • aide à l’installation de logiciels
  • conseils d’achat.
Si vous êtes étudiant ou collaborateur UNIL et avez une question ou un problème informatique avec une machine Poséidon, rendez-vous comme d’habitude au help desk UNIL (informations supplémentaires pour Mac et PC).

 

Je me demandais euh… le dépannage, c’est gratuit ou payant ?
Gratuit pour le logiciel et… dans la limite de votre garantie pour le matériel si c’est une machine Poséidon. En fait, Poséidon ne vend rien, mais se contente de mettre des offres à disposition. Donc l’achat est entre vous et le fournisseur. Ensuite, comme votre garantie est déjà négociée pour les modèles achetés à travers notre offre, nous prenons en charge le dépannage. Et le temps de la réparation de votre machine Poséidon, nous vous en prêtons une équivalente de façon à ce que vous puissiez travailler sans interruption. Pour ça, il suffit juste de passer au help desk Poséidon à l’EPFL. Elle n’est pas belle la vie ? Notre équipe de support est constituée de 2 experts travaillant à plein temps, aidés par une vingtaine de « super assistants-étudiants » (avec la cape et tout et tout !). Et on peut dire que ça fonctionne bien. Même très bien !

Et Neptun dans tout ça, c’est son jumeau romain ?
Bon, alors déjà Neptun n’est pas Poséidon ! C’est un programme initialement lancé par l’ETH Zürich, similaire et antérieur à Poséidon. Mais son offre est présentée selon des modalités différentes : Neptun fonctionne par périodes d’achat proposées uniquement en début de semestre, tandis que l’offre Poséidon est disponible toute l’année. De plus, le projet Neptun n’offre aucun support comparable à celui du help desk Poséidon, car il est actuellement géré par une entreprise privée créée à cet effet. Entre autres points forts, Poséidon dispose d’un correspondant dans chacune des institutions partenaires et propose des prix plus avantageux.

Dernière question qui me taraude : tu es plutôt Mac ou PC ?
PC ! Cette préférence est très liée au campus : si l’UNIL est un utilisateur massif de Mac OS, l’EPFL utilise pour l’écrasante majorité des PCs. Cela est dû au fait qu’un ingénieur a recours à de nombreux programmes de simulation, rarement supportés par les machines d’Apple. D’un autre côté, l’essentiel des programmes utilisés à l’UNIL, plus orientés bureautique, ne pose aucun problème sous cette plateforme. Je vois tous les jours des étudiants en architecture arriver au help desk pour un problème de compatibilité entre MacBook Pro et logiciels de simulation 3D utilisés par leur faculté. Eh oui, ces logiciels ne supportent pas bien les cartes Radeon présentes dans les configurations d’Apple.

Des projets d’extensions de l’offre Poséidon sont en cours ?
Je ne fais pas de « spoiler » ! Rendez-vous l’année prochaine, vous verrez bien.

Merci Michel Mengis pour toutes ces infos !


La Kinect, un accessoire révolutionnaire pour la console de salon de Microsoft. Attention, activité à haut risque !

Ce que vous avez peut-être manqué à la journée Poséidon :

  • le Show Room avec les stands de tous les fournisseurs Poséidon et leurs nouveautés
  • la Xbox Kinect de Microsoft et nos athlètes de pointe
  • des présentations sur toute la journée, dont une de Framasoft sur le logiciel libre dans le monde académique
  • un tournoi de feuille-caillou-ciseau ultra-violent de haut niveau (étudiants en statistiques)
  • un tirage au sort mieux garni qu’une choucroute royale : 6 laptops, 2 Xbox Kinect, 2 Windows Phone qui ont tous trouvé leur gagnant(e)
  • plus de 3’000 participants venant de l’EPFL, UNIL et HEIG-VD sur la journée
  • le Helpdesk Poséidon (presque) au complet


Tux, la mascotte de Linux revisitée par Poséidon

10 raisons d’opter pour Poséidon :

  • matériel professionnel de qualité
  • prix compétitifs
  • offres disponibles durant toute l’année
  • garantie sur site de 3 ans
  • support sur le campus
  • prise en charge complète du dépannage
  • machine de prêt lors de la réparation matérielle de la machine Poséidon
  • parle français, anglais et plus si affinités
  • soutient le logiciel libre
  • plus de 6 ans d’expérience.

En savoir plus : palmarès des gagnants & statistiques de fréquentation

, , ,