Le Wi-Fi à l’UNIL : état des lieux

par Alexandra Frincu, ingénieur réseau & télécom, Ci-UNIL

Le réseau Wi-Fi est aujourd’hui partout. Quelles sont les limites de cette technologie ? Comment l’utiliser au mieux ?


© MUJKA – Fotolia.com

La technologie Wi-Fi est devenue synonyme de connectivité omniprésente : à la maison, au travail, dans les restaurants, sur le campus. Trouver un réseau Wi-Fi aux alentours n’est pas suffisant pour surfer, la question de sa qualité se pose. A l’UNIL, le réseau Wi-Fi existe depuis presque 10 ans, période pendant laquelle il a connu une constante évolution.

Qu’est-ce qu’un réseau sans fil ?

Pour pouvoir comprendre cette évolution, quelques notions de base de la technologie Wi-Fi sont nécessaires.

Le Wi-Fi, connu aussi sous les noms de Wireless (même si  les 2 termes ne sont pas tout à fait synonymes) ou de réseau sans fil, permet la connexion par ondes radio entre des équipements afin de rendre possible l’accès à internet.

Le composant principal du Wi-Fi est le point d’accès (AP : Access Point ou plus simplement borne Wi-Fi) sur lequel se connectent les appareils mobiles (portable, tablette, smartphone) pour accéder à internet.


Si vous apercevez ces drôles de machines sur le campus, sachez qu’il s’agit de bornes Wi-Fi. Sans elles, pas d’internet sans fil à l’UNIL.

La technologie Wi-Fi est construite à partir d’un ensemble de normes qui visent la performance, la sécurité et l’interopérabilité, selon le standard 802.11. Quatre générations se sont pour l’instant succédées : 802.11 a, b, g, et n. Il faut savoir que la technologie Wi-Fi peut fonctionner en deux bandes de fréquences : 2.4 GHz  et 5 GHz.

Technologie Wi-Fi Bande de fréquence Apparition Bande passante maximale Apparition à l’UNIL
802.11a 5 GHz 1999 54 Mbps 2008
802.11b 2.4 GHz 1999 11 Mbps 2003
802.11g 2.4 GHz 2003 54 Mbps 2003
802.11n 2.4 GHz, 5 GHz 2009 450 Mbps 2009
802.11ac 5 GHz 2013 1.3 Gbps à définir
802.11ad 2.4 GHz, 5 GHz, 60 GHz 2014-15 7 Gbps à définir

Le Wi-Fi à l’UNIL

Le déploiement du réseau sans fil à L’UNIL a commencé en 2003. Il s’agissait alors d’un réseau sans authentification et sans cryptage, utilisé seulement par quelques centaines de membres de l’université pour n’échanger que quelques centaines de Mo par jour.

Un succès croissant

Aujourd’hui, le nombre des connexions simultanées dépasse 5000 aux heures de pointe, soit entre 8h et 15h pendant les premiers jours de la semaine, c’est à dire quand la fréquentation des cours par les étudiants est maximale. Le réseau Wi-Fi de l’UNIL transporte actuellement plus de 4 To de données par jour, un volume déjà considérable et pourtant en augmentation constante et rapide.

Merci de respecter la bande passante du voisin

Le réseau sans fil utilise l’air comme milieu de transfert, le problème des interférences se pose donc avec acuité. Les utilisateurs qui se trouvent proches les uns des autres se partagent une même capacité qui, malgré les progrès de la technologie sans fil, reste limitée. Ainsi, un utilisateur qui effectue des transferts de données intensifs diminue les possibilités d’accès et de débit des autres. Merci donc aux étudiants d’éviter d’effectuer de gros téléchargements pendant les cours, surtout dans les grands auditoires, afin d’éviter de priver vos voisins d’accès à internet !

Deux facteurs influent principalement la vitesse de transmission : la qualité du matériel et la distance qui sépare le client (ordinateur, smartphone, tablette) de la borne Wi-Fi. Si vous planifiez l’achat d’un nouvel appareil Wi-Fi, il est souhaitable de se procurer un de type bi-bande. Sur le site de l’UNIL, un tel appareil va bénéficier des performances supérieures offertes par la bande 5 GHz tout en restant compatible avec les réseaux plus anciens fonctionnant uniquement sur la bande 2.4 GHz. Exigez donc la spécification 802.11 a/b/g/n.

Quel réseau Wi-Fi utiliser à l’UNIL ?

Plusieurs SSIDs (l’acronyme de Service Set IDentifier – nom d’un réseau sans fil selon la norme 802.11) sont à disposition sur le campus. En voici les caractéristiques et les usages :

Nom SSID Cryptage Où ? Qui ?
secure-unil oui campus UNIL membres UNIL
eduroam oui campus UNIL et campus des universités partenaires (ex. EPFL) membres UNIL
unil aucun campus UNIL membres UNIL
guest-unil aucun campus UNIL invités
public-unil aucun campus UNIL visiteurs (non invités)
Mobile-EAPSIM oui campus UNIL abonnés Swisscom

Pour les membres de l’UNIL (étudiants et personnel), nous recommandons d’utiliser les réseaux secure-unil et eduroam. Pour les étudiants qui vont souvent travailler, manger, se promener etc. dans le campus voisin de l’EPFL, la configuration d’eduroam est plus adéquate.

Smartphones, tablettes et nouveaux OS

L’arrivée en masse de ces nouveaux appareils, ainsi que la diversité des systèmes d’exploitation qu’ils utilisent, apporte son lot d’incompatibilités et imposent de facto de nouvelles pratiques. A certaines heures de la journée, plus de 40% des clients connectés au réseau sans fil UNIL utilisent des smartphones ou des tablettes.


Systèmes d’exploitation des clients utilisant le Wi-Fi d’UNIL (instantané) : les smartphones et les tablettes sont en passe de devenir majoritaires.

Dans ce contexte, depuis la rentrée d’automne 2012 le help desk a dû faire face à beaucoup de questions concernant la connexion Wi-Fi des appareils de cette catégorie. Les particularités rencontrées sont présentées ci-dessous.

BlackBerry et Symbian

Certains smartphones ne peuvent pas se connecter à secure-unil et eduroam, par exemples les clients BlackBerry ou Symbian (ancien OS en cours d’abandon par son concepteur, Nokia). Pour certaines modèles de BlackBerry (Blackberry Curve 9360, Blackberry Curve 9380 et Blackberry Bold 9790), le client ne peut pas se connecter à un réseau Wi-Fi sécurisé, à cause d’un problème logiciel, reconnu par le fabriquant du BlackBerry. Les utilisateurs de Blackberry et Symbian peuvent toujours se connecter au réseau unil, cela fonctionne mais n’est pas pratique : il faut entrer son nom d’utilisateur/mode de passe UNIL sur une page web avant chaque accès à internet.

MOBILE-EAPSIM

Une autre situation qui mérite d’être mentionnée est celle des abonnés Swisscom, qui utilisent un iPhone/iPad ou un smartphone/tablette sous Android. Ces usagers doivent à tout prix éviter la connexion automatique au réseau Wi-Fi MOBILE-EAPSIM, qui est facturée par Swisscom, comme déjà expliqué dans CiNN.

Partager: Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone

,