Les sous-projets

Le recensement

Un des objectifs premiers du projet consiste à recenser les acteurs du Canton de Vaud qui se considèrent proche de l entrepreneuriat social ou de l’économie sociale et solidaire. Pour ce faire, différents canaux seront utilisés pour créer une base de données de ces acteurs et les contacter afin de comprendre leurs caractéristiques. Vous pouvez contribuer à établir cette base de données en utilisant le formulaire à droite sur votre écran.

Lire la suite de cette entrée »

Le questionnaire interne

En plus du recensement, le projet vise à comprendre les spécificités des acteurs étudiés. Pour ce faire, deux questionnaires sont prévus. Dans le premier, nommé ‘questionnaire interne’, nous nous intéresserons aux spécificités de ces acteurs quant à leur structure, leur fonctionnement, leur mode de financement et de gestion, ainsi que leur position face à l’entrepreneuriat.

Le questionnaire externe

L’envoi d’un deuxième questionnaire, dit questionnaire externe, nous permettra de comprendre les relations des acteurs avec leur environnement, c’est-à-dire leurs liens avec leur contexte socio-économique . Nous sommes tout spécialement intéressés à leur production d’utilité sociale ou environnementale (directe ou indirecte) ainsi qu’à leurs liens avec d’autres acteurs de la société tels que les PME, les associations ou l’État.

Les études de cas

Afin de vérifier et affiner les résultats obtenus dans le questionnaire, nous ménerons également une série d’études de cas . Il s’agit ici de sélectionner un certain nombre d’entrepreneurs sociaux qui nous paraissent représentatifs d’une certaine dimension de l’ESS, et de les étudies en détail.

Les liens avec les PME

Finalement, le projet vise également à comprendre où se situe exactement la ‘frontière’ (s’il y en a une) entre les entrepreneurs sociaux et les PME dites ‘traditionnelles’ . Ce sous-projet vise également à comprendre les possibles synergies entre les deux types d’acteurs, ainsi qu’à identifier ce qu’ils peuvent apprendre les uns des autres.

Le développement théorique

En plus de la recherche empirique sur le terrain vaudois, le projet vise à faire avancer les connaissances théoriques sur le sujet . Ces avancées théoriques doivent servir non seulement à mieux définir le champ et donc développer un langage commun sur le sujet, mais surtout à développer des conceptions innovantes de (par exemple):

  • les liens et synergies entre les entreprises traditionnelles (notamment PME) et les entrepreneurs sociaux
  • les manières dont les politiques publiques (sociales et économiques) encouragent ou font obstacles au développement des différents types d’acteurs, notamment des entrepreneurs sociaux et leurs collaborations avec d’autres types d’acteurs
  • les idées qui peuvent être reprises dans les approches plus ‘traditionnelles’ des questions de responsabilité sociale des entreprises et d’entreprise-citoyenne.
Recevoir notre Newsletter

email:

Stagiaires ESS?
Vous souhaitez bénéficier des compétences d'un-e étudiant-e de l'Université de Lausanne pour développer votre organisation ! C'est possible grâce au programme de stage des facultés des SSP et des HEC. Pour plus d'information n'hésitez pas à nous contacter.