De quoi s’agit-il ?

Objectif de la recherche

La recherche à laquelle vous avez participé vise notamment à recenser les acteurs de l’économie sociale et solidaire (ESS) dans le canton de Vaud et à comprendre leur fonctionnement ainsi que leur contribution au bien-être socioéconomique de la collectivité. De manière générale, l’ESS peut être considérée comme une grande nébuleuse regroupant des acteurs très variés, tant du point du vue de leur activité que de leur fonctionnement (organisation interne). L’équipe de recherche de l’UNIL a souhaité rendre compte de cette diversité afin de dépasser le modèle binaire où se trouveraient d’un côté tous les acteurs appartenant à l’ESS et de l’autre tous ceux qui n’en feraient pas partie. Pour ce faire, un modèle permettant de représenter cette multiformité de l’ESS et les spécificités des organisations interrogées a été développé.

 

Positionnement des organisations dans la nébuleuse de l’ESS

Pour appréhender cette complexité et présenter un panorama nuancé de l’ESS dans le canton de Vaud, nous avons identifié cinq dimensions relatives au fonctionnement et à l’organisation d’un acteur de l’ESS, soit l’économie plurielle, la gestion désintéressée, l’autonomie de gestion, la gouvernance démocratique et participative ainsi que la gestion entrepreneuriale.

 

Le portrait de chaque organisation construit à partir de ces cinq dimensions peut être représenté sur un graphique de type ‘araignée’, comme le montre la figure 1. Sur ce graphique, chaque axe représente une des cinq dimensions. Un score élevé (satisfait aux critères préalablement définis) est représenté par un positionnement extérieur alors qu’un positionnement rapproché du centre indique un faible score. Le positionnement directement à l’intersection centrale indique que l’organisation n’a aucun point sur l’axe en question. Ainsi dans notre exemple fictif, l’organisation fait montre d’un haut niveau de gestion désintéressée, mais d’un faible engagement entrepreneurial.

 
 

Figure 1. Profil fictif d’une organisation
ESS selon notre modèle à cinq dimensions


 

Nous avons adopté une posture de neutralité vis-à-vis de ces cinq dimensions. En d’autres termes, nous considérons qu’aucune des dimensions ne doit être perçue comme relevant d’une plus grande importance qu’une autre. En outre, pour qu’une organisation soit considérée comme faisant pleinement partie de l’ESS, il n’est pas nécessaire d’obtenir le score maximum sur chacun des axes. De fait, cette situation devrait davantage être considérée comme un idéal à atteindre – mais pas forcément atteignable – et servir de stimulateur pour les organisations qui visent à vivre au mieux les valeurs d’une économie forte tout en étant sociale et solidaire.

 

Description métodologique des cinq dimensions :

Recevoir notre Newsletter

email:

Stagiaires ESS?
Vous souhaitez bénéficier des compétences d'un-e étudiant-e de l'Université de Lausanne pour développer votre organisation ! C'est possible grâce au programme de stage des facultés des SSP et des HEC. Pour plus d'information n'hésitez pas à nous contacter.