Nelly Courvoisier

Transforming scientific information with everyday thinking :
A social representations perspective


Nelly Courvoisier a obtenu la licence en psychologie, puis le Diplôme Européen d’Etudes Avancées en Psychologie Sociale à l’Université de Lausanne. Elle a été assistante diplômée à l’ISS et elle a soutenu sa thèse en juin 2012 en Psychologie Sociale, sous la direction du Professeur A. Clémence et avec la collaboration d’E. Green (MER). Ses recherches l’ont également amenée à collaborer avec le CERN et le Service de Communication de l’Université de Genève.

Cette thèse examine la circulation et l’intégration des informations scientifiques dans la pensée quotidienne d’après la théorie des représentations sociales (TRS). En tant qu’alternative aux approches traditionnelles de la communication de la science, les transformations survenant entre le discours scientifique et le discours de sens commun sont considérées comme adaptatives.

Deux études sur la circulation des informations dans les media (études 1 et 2) montrent des variations dans les thèmes de discours exposés aux profanes, et parmi les discours de ceux-ci, en fonction de différentes sources. Ensuite, le processus d’ancrage dans le positionnement préalable envers la science est étudié, pour l’explication qu’il fournit des mécanismes de réception et de transmission d’informations scientifiques. Les effets d’ancrage dans les attitudes et les croyances préexistantes sont reportés dans différents contextes de circulation des informations scientifiques (études 3 à 7), incluant des études de type corrélationnel, expérimental et de terrain.

Globalement, cette thèse contribue à prouver la pertinence de la TRS pour la recherche sur la communication de la science, et suggère des développements théoriques et méthodologiques pour ces deux domaines de recherche.

Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.