Vote sur les bourses d’études à Lucerne

Suite aux votations de dimanche, le canton de Lucerne a décidé d’approuver une réforme de son système d’octroi des bourses d’études. Les modifications prévoient de réduire le nombre de bénéficiaires d’une aide cantonale tout en ouvrant la porte à un possible financement par des sociétés privées sous forme de prêts des étudiant-e-s ne remplissant pas les critères d’octroi classiques d’une bourse. Cette modification est regrettable d’autant plus que le canton de Lucerne est déjà un des moins généreux en la matière (cf.OFS – Bourses et prêts d’études cantonaux). Nous regrettons fortement ce choix de faire dépendre l’octroi d’une aide dans certains cas de la volonté d’investisseurs privés. Cela constitue une risque de voir certains cursus privilégiés parce que plus rentables tout en créant un problème d’indépendance. D’autres part, nous rejoignons l’organisation des étudiante-s de l’université de Lucerne qui dénonce le mécanisme même du prêt qui encouragerait les étudiant-e-s à emprunter et à contracter des dettes.

Cette attaque contre les bourses d’études n’est qu’un autre exemple des différences qui peuvent exister d’un canton à l’autre et de la volonté de diminuer toujours plus les aides octroyées. Dans ce contexte, nous ne pouvons donc que nous réjouir une fois encore de la votation prochaine sur l’initiative de l’UNES sur les bourse d’études.

Prise de position contre le cumul des taxes de retard

Concernant les taxes de retard, la Loi sur l’Université de Lausanne (LUL) charge le Conseil d’Etat de fixer, entre autres, la taxe. Ce que ce dernier fait à l’article 8 de son Règlement sur les taxes d’immatriculation, d’inscription aux cours et aux examens perçues par l’Université de Lausanne (RTI-UL). Un changement du montant de la taxe devrait donc passer par une décision du Conseil d’Etat. Récemment, le député Jean-Michel Dolivo a interpellé le Conseil d’Etat dans le but d’une modification de l’article 8 de la RTI-UL. Le 7 janvier 2014, le CE a clairement répondu que les délais fixés pour payer cette taxes étaient donnés sur le sites de l’UNIL très en avance et qu’il s’agit de maintenir le but dissuasif de cette taxe afin d’avoir une prise en charge administrative gérable. De son côté, le Grand Conseil discute de cette interpellation aujourd’hui (mardi 1 avril).

PP_taxes d’inscription tardive

Hausse des taxes d’études pour les ressortissant-e-s étrangers/ères dans les EPF

Le Conseil national a adopté, hier, la motion de Parti socialiste intitulée « EPF. Taxes d’études équitables ». Si elle n’est pas directement concernée, la FAE se joint solidairement aux étudiant-e-s des EPF de Lausanne et Zurich dans leur dénonciation d’une décision injuste et contre-productive.

Le Communiqué de presse co-signé par l’UNES, l’AGEPoly et le VSETH

La page du site de l’AGEPoly qui traite du sujet

Rassemblement devant le Palais de Rumine

La FAE, l’AGEPoly, l’AeSSP et l’AEML vont se réunir devant le Palais de Rumine à 13h30 pour accueillir les député-e-s vaudois-e-s. Ces derniers/ères vont se prononcer cet après-midi sur une interpellation au sujet de l’avenir de hautes écoles vaudoises suite au gel d’Erasmus+ et de Horizon 2020 pour la Suisse.

Le Communiqué de presse

Le tract

Suspensions des accords Erasmus+ et Horizon 2020. Mobilisons-nous !

Comme vous le savez suite à la votation du 9 février dernier, et Suite à la décision du Conseil fédéral de ne pas étendre les accords existants à la Croatie, l’Union européenne a réagi en suspendant la participation de la Suisse aux programmes Erasmus+ et Horizon 2020.

Il va sans dire qu’une telle nouvelle est désastreuse pour les étudiant-e-s. Le programme Erasmus crée des opportunités importantes pour les étudiant-e-s que ce soit afin de profiter d’une offre de cours diversifiée ou de l’apprentissage linguistique.

Afin d’exprimer les craintes et amertumes des divers acteurs du monde académique une manifestation nationale aura lieu le samedi 1er mars à 14h30 sur la place fédérale à Berne. La FAE appelle à y participer ! L’idée de cette mobilisation étant non pas d’incriminer un vote majoritaire contre lequel nous ne pouvons rien mais d’envoyer à l’Europe un message qui serait de prouver que la communauté universitaire a conscience de l’importance des relations entre elle et l’UE et que nous déplorons toute détérioration de ces relations. Pour défendre au mieux ces différents acquis, il est très important que tous les acteurs touchés et impliqués mais surtout les étudiant-e-s fassent entendre leur voix !

Il est également possible de signer la pétition online : Union européenne : Nous demandons le droit à l’Erasmus.

Le communiqué de presse de l’UNES

Erasmus+

Chèr-e-s étudiant-e-s,

Vous avez probablement pu lire dans la presse que Bruxelles a malheureusement gelé les négociations avec la Suisse concernant les accords Erasmus et Horizon 2020. D’après nos informations, les accords Erasmus ayant lieu actuellement ne sont pas menacés.

Si vous souhaitez partir en échange grâce aux accords Erasmus pour l’année académique 2014-2015, il est conseillé de continuer de préparer votre dossier et de le déposer pour le 20 février. Si vous avez des questions concernant les possibilités de partir en échange, vous pouvez vous adresser directement au Services des Relations internationales.

Notre communiqué de presse.