George Perkins Marsh

Publié le 27 juillet 2012, par Nicolas Bourquin

Le diplomate et philologue américain Georges Perkins Marsh est souvent considéré comme le précurseur de la pensée écologique.

Dans son essai Man and nature; or, physical geography as modified by human action (paru en 1864), Georges Perkins Marsh traite de la problématique de la relation de l’homme avec la nature. Il définit les relations entre les activités humaines et l’oekoumène comme distinctes plutôt que comme intégrées, renonçant à la notion d’osmose et établissant ainsi leur connectivité. L’action humaine et son système économique y est présentée comme préjudiciable ou profitable pour la Terre. Son approche peut donc être considérée comme holistique.

George Perkins Marsh

« Cela dit, il est certain que l’homme a beaucoup oeuvré pour modeler la forme de la surface de la Terre, bien que nous ne sachions pas toujours faire la distinction entre les conséquences de son action et celles de nature purement géologique.

La destruction des forêts, le drainage de lacs et marais, l’activité de l’agriculture rurale et de l’art industriel ont incontestablement eu tendance à produire de grands changements dans les conditions hygrométriques, thermométriques, électriques et chimiques de l’atmosphère, même si nous ne sommes pas encore capables de mesurer I’importance de ces différents éléments de perturbation, ni de juger à quel point ils se sont réciproquement compensés ou l’ont été par des influences encore plus obscures.

Enfin, il est certain que les formes innombrables de vie animale et végétale qui peuplaient la Terre lorsque l’homme apparut pour la première fois dans le théâtre d’une nature dont il était destiné à troubler les harmonies, ont été, à travers son action, grandement changées en proportion numérique, parfois profondément modifiées dans leur forme et leur résultat, et parfois complètement éradiquées. »

G. P. Marsh, Man and Nature, p. 168

Le premier chapitre du livre de George Perkins Marsh, traduit pour la première fois en français, peut être consulté sur le site Cairn.info [Revue Ecologie et Politique 2008]. Une introduction d’Estienne Rodary présente l’oeuvre de son auteur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>