Frederick Delius

« EMI, pour le cent cinquantième anniversaire de la naissance de Delius, rassemble dans ce fort album la quasi-intégralité de son oeuvre. C’est justice, car l’éditeur londonien se fit très tôt l’avocat de la cause déliusienne et poursuivit son apostolat à l’ère du microsillon. Si l’on trouve ici quelques 78 tours réalisés sous l’égide du Delius Trust par Thomas Beecham, la somme fait d’abord la part belle aux ensembles successifs, et complémentaires, gravés par Sargent, Barbirolli, Groves, Davis, Handley, Hickox. Mieux qu’une somme, un paradis, car la musique de Delius est une succession de paysages, un jardin propice aux longes rêveries… » (trouvé dans Diapason, été 2012)

Sur le web:

A la BCUR:

A (re)découvrir: tous les disques consacrés à Delius disponibles dans nos collections.

Vous vous intéressez aux musiciens anglais de la même époque ? Vous trouverez dans le même numéro du magazine Diapason un article intéressant intitulé « Comment l’Angleterre est devenue une grande nation musicale » par Jean-Charles Hoffelé. Pour rappel, le dernier numéro de Diapason est à votre disposition dans la Salle de presse de la BCU Riponne.

La Phonothèque vous propose en outre un vaste choix de disques de Ralph Vaughan Williams, Gustav Holst, Frank Bridge, Arnold Bax, Gerald Finzi, William Walton, Michael Tippett et Benjamin Britten pour ne nommer que les compositeurs les plus connus!

Ce contenu a été publié dans Classique, avec comme mot(s)-clef(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>