Patagonia 2007

Patagonia 2007

  • Une expédition scientifique du Club Alpin Suisse et de l'Université de Lausanne

Les lieux

Archives

Articles archivés dans la catégorie: Puerto Natales

22 janvier 2007

22 jan 2007 par Géoblog publié dans Britannica Camp, Pehoe, Puerto Natales, Punta Arenas, Villes | 1 commentaire »

La perspective des derniers jours de l’expédition se profile déjà à l’horizon. Comme il n’y a plus qu’un jour en commun avec toute l’équipe rassemblée au camp de base, nous avons organisé un Bouldertag le 19 janvier. Nous avons trouvé de splendides et énormes blocs de granite à une demi-heure de marche du camp, et un groupe a défini 26 Boulder: Ainsi tous les niveaux de grimpe étaient concernés, chacun avait ses petits problèmes à résoudre et avait un challenge approprié. Même la météo était de la partie et l’on a pu pour une fois savourer longuement les rayons du soleil.

Les deux jours suivants ont été dominés par l’empaquetage du matériel au camp de base, et au transport vers la vallée des échantillons et des effets personnels de l’équipe. La distance Britannica Camp-Pehoe a été parcourue à deux reprises (un trajet que nous connaissons maintenant presque par coeur) avec à chaque fois de lourdes charges sur les épaules. Il s’agit maintenant de réempaqueter tout le matériel, qui sera envoyé comme frêt par container.

Nous passerons encore une demi-journée à Puerto Natales, pour le soir du 23 janvier sauter dans le bus en direction de Punta Arenas, où nous nous envolerons vers l’Europe le 25 au matin.

8 janvier 2007

8 jan 2007 par Géoblog publié dans Fortalezza, Puerto Natales | Pas de commentaire »

dsc_1575.jpg
Beautifull late basalt dykes cross cut the granite in the Cuernos granite cliffs

Cela fait maintenant trois jours que les nuages et le vent ont pris possession de la vallée. Les idées fourmillent pour occuper le temps. Un jour nous avons escaladé sur un bloc derrière le camp de base: motivation et énergie étaient au RDV.

Les chapatis sont toujours meilleurs et plus variés… seul hic on n’a plus de farine.

La « slack line » est bien utilisée et les troncs morts des environs font office de terrain d’entraînenent en offrant des parcours avec piolets ancreurs toujours plus complexes….

Aujourd’hui deux d’entre nous reviennent de Puerto Natales avec des vivres et le reste du groupe est parti en exploration au pied du Cotta 2000 et du Fortalezza. Tout cela avec un temp exécrable. Mais faire avancer la science est à ce prix… non, en fait les jeunes sont motivés et nous avons de la peine à les garder trois jours sous la tente.

Voilà pour les nouvelles fraîches, par ailleurs je ne suis pas sûr que la météo ne s’améliore à court terme. On verra, mais en tout cas la vie continue et le moral et bon. Les jeunes sont vraiment actifs et rendent la vie au camp super enrichissante.

A bientôt pour de nouvelles aventures

Denis Burdet

31 décembre 2006

31 déc 2006 par Géoblog publié dans Pehoe, Puerto Natales, Punta Arenas | Pas de commentaire »

Six d’entre nous ont parcouru les 250 km qui séparent Punta Arenas de Puerto Natales hier soir. Nous avons fait halte dans un endroit sympa.

Aujourd’hui, nous avons mis environ trois heures à couvrir 150 km de piste en voiture de Puerto Natales au Parc Torres del Paine. C’est toujours un spectacle d’arriver dans cette zone, avec la chaîne des Paine visible depuis une cinquantaine de kilomètres se détachant sur le ciel.Nous nous sommes rendus au centre des rangers du Parc, pour parler avec son directeur et s’assurer que toutes les autorisations nécessaires lui sont bien parvenues: c’est le cas, heureusement ! 01.jpg

Retour en arrière sur quelques dizaines de kilomètres sur cette fichue route pour attendre l’arrivée des autres membres de l’expédition. De fait, nos 18 acolytes sont restés en rade, le bus n’allant que jusqu’à l’arrêt principal. Par chance, un autre bus les a amenés à temps pour prendre le dernier bateau. Notre petit groupe de six a déposé les bagages au Torres Ranch, depuis lequel un Zodiac nous rapproche de notre futur camp de base – comprenez à deux heures de marche environ.

Nous devrons transporter environ huit cent kilos sur une dénivellation de 700 mètres. J’ai rejoint les 18 autres membres de l’expédition qui attendaient au débarcadère pour traverser vers 18h en direction du camp de Pehoe. Ce n’est qu’après deux heures de marche que nous y arrivons, totalement trempés par la pluie !

Lukas Baumgartner