Ce que ne peut pas l’intelligence pour l’émancipation.

Intervenant:
Olivier Neveux est professeur d’histoire et d’esthétique du théâtre à l’Université Lumière-Lyon 2. Il est l’auteur entre autres de Théâtres en lutte. Le théâtre militant en France de 1960 à nos jours (Editions La Découverte).

Exposé:
Quelle est donc la place réservée à « l’intelligence » du destinataire de l’œuvre dans les formes artistiques critiques ? De quoi cette intelligence est-elle supposée être le relais ou le passage ? Comment est-elle anticipée, mobilisée ? L’enjeu de ce travail serait de faire le point sur cette intelligence (à distinguer, en partie, du savoir) que les arts de la scène, lorsqu’ils optent pour l’intervention politique, se sont essayés, acharnés, à réveiller, muscler, susciter — et les formes prises par cette démarche. Ce point sera nécessairement critique : que dit ce projet de la conception des intelligences, de la possible égalité ? Et que nous apprend alors semblable dessein sur l’alliance de l’intelligence, de l’art et de l’émancipation.

Horaire
Vendredi 26 octobre
16h15 – 18h
Amphipôle, salle 315.1
Panel – Revanche des superstructures: L’intelligence du spectateur

This entry was posted in VOIR TOUTES LES COMMUNICATIONS and tagged . Bookmark the permalink.