La bascule subjective dans les mouvements révolutionnaires : révolution française, révolutions arabes.

Intervenante:
Sophie Wahnich est directrice de recherche au CNRS en histoire et science politique, au TRAM/IIAC de l’EHESS. Spécialiste de la période révolutionnaire française, elle interroge depuis l’expérience cosmopolitique du XVIIIe siècle, les formes et les représentations actuelles des demandes d’éthique démocratique. Elle a publié de nombreux ouvrages sur ces domaines de recherche : Les Émotions, la Révolution française et le présent (Éditions du CNRS, 2009) ; L’Impossible citoyen, l’étranger dans le discours de la Révolution française (Albin Michel, 1997-2010) ; In Defence of the Terror, Londres, Verso, 2012, traduction de La Liberté ou la mort, essai sur la violence ou le terrorisme (La Fabrique, 2003) ; La Longue patience du peuple, 1792, naissance de la République (Payot, 2008) ; Une histoire politique de l’amnistie (PUF, 2007).

Exposé:
Les commentateurs des révolutions du printemps arabe ont tous souligné les conditions de possibilité sociodémographiques de ces révolutions, objectivant ces possibilités. Dans cette communication nous voulons plutôt, affirmer qu’une révolution est toujours un événement subjectif, mettant en œuvre la conjugaison de raisons sensibles à l’œuvre. S’il s’agit de comparer l’incomparable, il s’agit surtout de cerner quelques laboratoires permettent d’éclairer comment agit cette raison sensible et de montrer que l’événement est irréductible à ses conditions de possibilité. Il s’agira ainsi de saisir une série de conditions subjectives et de les mettre en regard des contraintes du pratico inerte (Sartre, 1960) . Ainsi des lieux du politique, du face à face avec la violence effective ou retenue des armes et qui met en jeu le courage face à al cessation de l’épargne de la mort, ainsi des transformations de l’héroïsme quand la verticalité du leader cède la place à un sujet collectif qui défend l’horizontalité de l’horizon d’égalité.

Nous veillerons à analyser ce qu’on pourrait appeler les oscillations subjectives, nouées à la juxtaposition de plusieurs registres de nouages subjectifs : amour de la patrie, amour de la justice, amour de la vie , amour de dieu.

Si les révolutions arabes ont renouvelé la curiosité à l’égard de toute révolution et permettent de les éclairer d’une manière neuve, de mettre en relief des analyses qui étaient restées dans l’ombre, elles conduisent surtout à notre sens à restituer la grande incertitude de ces mouvements radicaux. A ce titre le mouvement de compréhension est un double mouvement de compréhension du présent par le passé et du passé par le présent, une mise en relation de situations pour chercher ses propres lumières. Un anachronisme contrôlé.

Horaire
Vendredi 26 octobre
11h00 – 12h45
Amphimax, Anthropos Café
Panel – Pratiques politiques et stratégies transformatrices: Le facteur subjectif dans les processus d’émancipation.

Ce contenu a été publié dans VOIR TOUTES LES COMMUNICATIONS, avec comme mot(s)-clef(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.