L’émancipation par la thérapie: une approche féministe critique.

Intervenante:

Stéphanie Pache est doctorante en histoire de la médecine (IUHMSP, Lausanne – actuellement en séjour à l’EHESS, Paris). Sa thèse d’histoire de la santé mentale porte sur les psychothérapies féministes.

Exposé:

Si certain·e·s féministes se sont montrées historiquement critiques à l’égard des pratiques de la psychologie et de la psychiatrie, d’autres ont cherché à développer des approches féministes en psychothérapie. La volonté d’appréhender la problématique des violences est l’un des enjeux au coeur de ce projet. Il s’agit de rendre compte du fait que la situation de domination des femmes dans le système patriarcal les expose à la violence au sens large et cette expérience produit des effets sur leur santé. Cette hypothèse sert d’explication étiologique des atteintes à la santé mentale, en particulier de la souffrance psychique. Ce raisonnement doit contribuer pour ces militant·e·s féministes à la « dépathologisation » de la souffrance des femmes.

Ce discours n’est pas l’apanage des féministes, et actuellement tous les groupes sociaux discriminés en font plus ou moins usage dans leur lutte pour faire reconnaître les violences dont ils sont victimes. Le racisme, l’homophobie et le sexisme se voient ainsi réunis dans une même catégorie : facteur de traumatisme et donc mauvais pour la santé, du moins pour la santé mentale. Il me semble pertinent de s’interroger sur cette conception de l’oppression et notamment sur le processus d’émancipation « thérapeutique » envisagé. La réponse souvent psychothérapeutique que l’on donne à ces « atteintes à la santé » semble contribuer à renforcer une conception individualiste de l’action qui entrerait en contradiction avec toute idée de lutte politique collective. D’autre part concevoir les rapports de pouvoir en terme de traumatisme et de souffrance inciterait à les rendre tous équivalents. Ma contribution souhaite ainsi discuter la conception de l’émancipation qui émerge des discours des thérapeutes féministes.

Horaire
Samedi 27 octobre
13h15 – 15h
Anthropôle, salle 2024
Panel – Quel agenda féministe ?: Le féminisme au défi du néolibéralisme

Ce contenu a été publié dans VOIR TOUTES LES COMMUNICATIONS, avec comme mot(s)-clef(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.