Le nouveau capitalisme académique

Intervenante:
Annie Vinokur.

Exposé:
Après avoir investi la périphérie du monde académique, les capitaux pénètrent maintenant au cœur même de la production des services d’enseignement supérieur.  Or ces services font partie des  « non-tradable » en ce qu’ils supposent  la proximité et la collaboration du producteur et du consommateur,  et très intensifs en travail hautement qualifié. Ils sont donc en principe peu propices aux gains de productivité susceptibles de générer des profits suffisamment attractifs pour le capital concentré. D’où deux possibilités, actuellement en développement rapide. La première est de convoquer les technologies de la communication pour faire passer le service dans le secteur des « tradable », commercialisables à distance et à forts gains de productivité (enseignement online) ; (ii) la seconde (« tourisme académique ») est de déplacer le consommateur vers des lieux de production bénéficiant de coûts du travail inférieurs ; ce que l’on observe dans la promotion d’établissements for-profit en industries d’exportation compétitives, en particulier dans les pays émergents.

On est bien ici dans la double logique historique du développement capitaliste : par exploitation  de la force de travail salariée,  et par prédation/métabolisation des secteurs non capitalistes. La nouveauté est dans le fait que la prédation porte simultanément sur les secteurs pré-capitalistes et non-capitalistes socialisés, celle des premiers contribuant à la déconstruction des seconds. Cet angle d’analyse pourrait permettre d’une part d’identifier les leviers politiques susceptibles d’accélérer ou de limiter l’absorption de l’enseignement supérieur dans la sphère du capital, de l’autre d’anticiper  les conséquences de cette révolution dans la production et la transmission des savoirs.  Il est également applicable dans d’autres secteurs, comme celui des services médicaux.

Horaire
Samedi 27 octobre
15h15 – 17h
Anthropôle, salle 2055
Panel – S’émanciper par les savoirs: Comment combattre la bulle universitaire ?

 

Ce contenu a été publié dans VOIR TOUTES LES COMMUNICATIONS, avec comme mot(s)-clef(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.