“Scramble for Africa” : le cas des Suisses en Afrique occidentale et centrale à la fin du 19e siècle.

Intervenant:
Mathieu Humbert, doctorant à l’Institut d’histoire économique et sociale de l’Université de Lausanne depuis 2010, ses recherches portent sur les relations économiques de la Suisse avec l’Afrique subsaharienne. Dans une approche comparative, il s’intéresse aux cas du Ghana, de la République démocratique du Congo, du Cameroun et du Nigeria depuis la fin du XIXe siècle jusqu’à la période suivant l’indépendance de ces pays.

Exposé:
La colonisation de l’Afrique occidentale et centrale par les puissances européennes au cours de la deuxième moitié du XIXe siècle a laissé son empreinte sur les structures économiques de cette région, encore actuellement fortement dépendante de ses exportations de matières premières. En effet, si les spécialistes de l’histoire économique de l’Afrique au sud du Sahara admettent l’importance des conditions précoloniales ainsi que celle de la période suivant les indépendances de ces pays dans l’explication des performances économiques actuelles, ils soulignent également l’impact décisif que revêt la rencontre entre les puissances coloniales européennes et les entités africaines sur les orientations économiques suivies par ces pays.

Regroupés autour de la notion d’impérialisme dès la fin du XIXe siècle, ces mécanismes ne sont, en revanche, guère traités par les historiens travaillant sur les relations de la Suisse avec l’Afrique occidentale et centrale alors même que les activités des Suisses présents dans cette partie de l’Afrique sont étroitement liées à celles des colonisateurs européens.

Cette contribution essayera de mettre en résonnance les activités des Suisses dans les affaires économiques, politiques, sociales et militaires de cette région par une approche comparative centrée sur trois pays de l’Afrique subsaharienne : le Ghana, la République démocratique du Congo et le Cameroun. Notre volonté ici est de dessiner à partir de cette analyse certains contours de l’impérialisme suisse du XIXe siècle. Ce travail nous permettra ainsi de poser les bases d’une réflexion sur la définition d’une colonisation indirecte helvétique, dans l’ombre des puissances coloniales, qui perdure encore au cours du XXe siècle.

Horaire
Vendredi 26 octobre
16h15 – 18h
Amphimax, salle 414
Panel – Mondialisation et impérialisme: La Suisse dans l’ordre mondial hier et aujourd’hui

This entry was posted in VOIR TOUTES LES COMMUNICATIONS and tagged . Bookmark the permalink.