Un césarisme bureaucratique: Une interprétation gramscienne de la crise de l’Europe.

Intervenants:
Cédric Durand est économiste à l’université Paris 13 et participe à l’animation de la revue Contretemps. Il a publié Le capitalisme est-il indépassable ? (Textuel, 2010).
Razmig Keucheyan est sociologue à l’université de Paris 4, et participe à l’animation de la revue Contretemps. Il a publié Hémisphère gauche. Une cartographie des nouvelles pensées critiques (Zone, 2010).

Exposé:
En 2010, la zone Euro est devenue l’épicentre de la crise mondiale. La vulnérabilité de l’Europe semble découler des spécificités institutionnelles qui encadrent les politiques monétaires, financières et budgétaires au sein de la zone. Cette présentation s’efforce de comprendre l’évolution de l’Union Européenne durant une séquence historique brève mais décisive (2007-20012). L’interprétation proposée s’appuie sur un cadre conceptuel élaboré à partir de la théorie gramscienne de la crise. Cette contribution s’inscrit dans le débat contemporain sur les relations entre démocratie et néolibéralisme et montre comment la radicalisation et la politisation de la crise remet en cause la co-construction du capitalisme et de la démocratie représentative telle qu’elle s’est développée dans le monde occidental depuis la seconde guerre mondiale.

Horaire
Samedi 27 octobre
10h – 11h45
Anthropôle, salle 2024
Panel – Critique de l’économie politique: Aspects de la crise capitaliste actuelle

Ce contenu a été publié dans VOIR TOUTES LES COMMUNICATIONS, avec comme mot(s)-clef(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.