Conférence-performance de Jean-Yves Jouannais

17 nov 2011, 19h, Lausanne, Palais de Rumine
L’ENCYCLOPÉDIE DES GUERRES
LA FIN DU LIVRE OU LE DÉBUT DE LA LITTÉRATURE
en collaboration avec la BCU-Lausanne et le Musée des Beaux-Arts (MCBA)

L’Encyclopédie des guerres est un cycle de conférences-performances initié au Centre Pompidou, à Paris. A la manière d’une véritable encyclopédie, la première séance en septembre 2008 commença par la lettre A. Trois ans plus tard, à raison d’un rendez-vous par mois, Jean-Yves Jouannais a atteint la lettre F. Répondant à une invitation lancée en collaboration avec la BCU-Lausanne et le Musée des Beaux-Arts, Jean-Yves Jouannais nous présentera cette aventure en l’illustrant par quelques entrées lors de cette conférence exceptionnelle.

 » Cela s’appelle donc, en toute modestie, l’Encyclopédie des guerres. C’est une sorte d’épopée qui s’énonce en public. Le principe de cette enquête est celui de la candeur, et sa méthode, l’idiotie. Dans le roman inachevé de Flaubert, Bouvard et Pécuchet, ces deux chercheurs de vérité s’adonnent successivement à l’étude de la poésie, de l’agronomie, de la médecine, de la géologie, de la religion, compulsant des milliers d’ouvrages et se livrant à autant d’expériences pour toujours, au final, être cueillis par l’échec. Étrangement, à aucun moment, les deux autodidactes de Flaubert ne plongent dans le champ de la guerre, laissant de côté la poliorcétique, ignorant la science dite stratégique.
Je voulais écrire à ma manière ce chapitre absent. J’emprunte aux deux copistes de Flaubert leur technique hérétique et leur ridicule ambition. C’est ainsi que je constitue une « bibliothèque de guerre », accumulant de manière hasardeuse, accidentelle, tous les ouvrages traitant du sujet de la guerre. Je ne suis ni historien, ni polémologue. Légitime en rien. C’est en amateur, en écrivain, ou plus précisément en personnage de roman, que j’aborde ce projet, collectionnant bribes de phrases, légendes d’images, les réunissant en un impraticable et indéchiffrable cabinet de curiosités qui prend naturellement la forme d’une encyclopédie. » (J-Y Jouannais)

Jean-Yves Jouannais est un écrivain et critique d’art français. Il a été rédacteur de la revue Art Press, a enseigné l’art contemporain et a été curateur de plusieurs expositions. Il est l’auteur de divers essais, dont L’Idiotie : art, vie, politique – méthode en 2004 ou Artistes sans œuvres. I would prefer not to qui vient d’être réédité aux éditions Verticales/Gallimard.