Le projet artistique

« Lisant un jour un texte de Hegel « Principes de la philosophie du droit ou droit naturel et science de l’Etat en abrégé » (1821), dans l’introduction, je découvre, avec stupeur, que Hegel présente la guerre comme un phénomène humain inéluctable,invariable, cyclique.
Exit nos aspirations à la paix? Notre optimisme? Quid de nos indignations?

La question est la suivante: la guerre est-elle un phénomène inévitable? Qu’en ont dit les autres philosophes? Les sociologues? Les historiens?
Un dérivé de cette question, a priori plus étrange, existent-ils des corrélations entre l’art et la guerre? »
Jean-Michel Potiron

Pour explorer ces questions, l’Université de Lausanne et ses chercheurs offre les conditions idéales à l’artiste. Jean-Michel Potiron y mène donc son enquête depuis 2009. En mars 2012 il présentera les fruits de son enquête artistique sur les planches de la Grange de Dorigny, le théâtre de l’Université.