Utiliser une grille d’évaluation critériée dans MoodleUnil

jeudi, 26 février 2015

Qu’est-ce qu’une grille critériée?

Une grille d’évaluation critériée est un outil qui permet d’évaluer le travail d’un étudiant à l’aide de critères précis, dont chacun est considéré en niveaux de performance. La résultat de l’étudiant est calculé à partir des points qu’il a obtenus pour chaque critère[1].

Le règlement général des études de l’Unil (article 29[2])  stipule qu’un examen écrit d’étudiant doit être évalué par deux correcteurs ou par un seul correcteur, si celui-ci utilise une grille d’évaluation. Il y a donc là, un intérêt direct à utiliser cette stratégie. Mais le cas de l’examen n’est pas le seul qui peut bénéficier de cette approche de l’évaluation des apprentissages.

De manière plus générale, celle-ci vise à permettre une meilleure objectivité de l’enseignant et de minimiser l’écart des notes provoqué par des facteurs externes (par exemple si la forme des travaux est variée, si on se trouve au début/fin d’une pile de copies, ou si la correction s’effectue en état de fatigue)[3].

Enfin, les étudiants apprécient les grilles. Cet outil les aide à cibler ce qui est attendu d’eux et à situer leur compréhension de la matière tout au long de l’année[4]. Et dans les volées nombreuses, où les rapports individuels ne sont pas envisageables, la grille d’évaluation peut faire office de feedback : c’est plus personnel et plus précis qu’une simple note.

Dans Moodle, au sein d’une activité Devoir, il est possible d’élaborer une telle grille d’évaluation. On peut définir des critères (aspects à évaluer), et pour chaque critère des niveaux. Une fois la grille créée, l’enseignant n’a qu’à cliquer sur chaque niveau correspondant au mieux à la qualité du travail de l’élève. Il est possible d’ajouter des commentaires à côté de chaque critère, ainsi qu’un commentaire général pour l’ensemble du travail. Moodle se charge ensuite de calculer la note attribuée à l’élève. L’enseignant peut éventuellement encore l’ajuster.

Exemple de grille critériée

Un exemple de grille critériée

Lire la suite de cette entrée »

Psych’Art Brut: donner corps aux concepts de la psychanalyse

jeudi, 12 février 2015

Dans le cadre du cours d’Introduction à la psychanalyse, les étudiant-e-s sont amené-e-s a étudier les concepts fondamentaux de la théorie psychanalytique. Afin de faciliter leur appropriation par les étudiant-e-s et d’aider ces dernier-e-s à appréhender la matière de la vie psychique, le projet Psych’Art Brut avait pour ambition de “donner corps” à ces concepts, par définition abstraits, en les faisant dialoguer avec des oeuvres d’Art Brut. L’hypothèse sous-jacente serait que le processus de création constitue un observatoire privilégié des différentes formes de travail psychique mis en lumière par la psychanalyse. Les oeuvres d’auteurs d’Art Brut (qui ne sont pas des artistes professionnels) témoignent de manière particulièrement explicite des processus que la théorie psychanalytique éclaire.

 

Un dialogue entre la psychanalyse et l’Art Brut

Ce projet FIP a été l’occasion de repenser le dispositif pédagogique du cours en centrant l’approche des concepts fondamentaux sur le processus de création des auteurs d’Art Brut. Pour ce faire, une riche banque de données constituée d’oeuvres (image), d’écrits (texte) et de témoignages (documents vidéo) soigneusement choisis a été établie et mise à disposition des étudiants. Grâce à une collaboration avec la Collection de l’Art Brut à Lausanne, une conférence ainsi qu’une visite de la Collection ont été organisées pour les étudiant-e-s.

Lire la suite de cette entrée »

Xerte, un outil pour faciliter la réalisation de travaux multimédia par les étudiants

vendredi, 12 septembre 2014

Le texte, un format avec de nombreuses contraintes

Depuis longtemps les étudiant-e-s rendent leurs travaux sous forme de documents contenant du texte et des éléments graphiques (avec parfois en annexe d’autres médias tels bande son ou séquence vidéo). L’arrivée des logiciels de traitement de texte et documents en format électronique n’ont pas fondamentalement changé cet état de fait. Dans de nombreux cas, il serait néanmoins très intéressant pour les étudiant-e-s de pouvoir rendre un seul «document» contenant aussi bien du texte et des images mais également d’autres médias tels des bandes son ou séquences vidéo accompagnées de commentaires. De plus, la forme classique du texte force l’auteur dans une présentation linéaire de son travail alors que de nombreux raisonnements ou processus sont composés d’éléments parallèles. Enfin, un travail écrit ne permet pas facilement à l’auteur d’inviter le lecteur à interagir directement avec le document.

 

Un outil facile d’utilisation, offrant de nombreuses possibilités

Le logiciel Xerte tend à combler ces différentes lacunes. Aisé d’utilisation, il permet aux étudiant-e-s (ou enseignant-e-s) de facilement créer des «capsules» web (sorte de mini sites web) incluant aussi bien des éléments multimédias que des éléments d’interaction avec le lecteur. Cette facilité d’utilisation permet de renforcer l’autonomie de l’étudiant-e puisque ce dernier-ère n’a plus besoin de faire appel à un-e spécialiste pour inclure ces différents médias dans son travail et en faire un tout cohérent. De plus, les nombreuses options de Xerte donnent un certain choix à l’étudiant-e quant à la manière de construire et présenter son travail.

Lire la suite de cette entrée »

Archives