Articles avec le tag ‘communication’

Des outils pour l’enseignement: une liste non exhaustive

Les technologies de la formation mettent à disposition des enseignants une large palette d’outils plus ou moins sophistiqués, qui ont pour but d’enrichir et de varier les pratiques d’enseignement et d’apprentissage. Chaque outil doit cependant être choisi en fonction du but recherché et de sa facilité d’utilisation, tout en restant subordonné aux choix pédagogiques de l’enseignant.

Au niveau institutionnel, deux outils sont particulièrement utilisés dans le cadre de l’enseignement depuis quelques années: MyUniL et Moodle. Lire la suite de cette entrée »

Apprendre à communiquer des compétences: un usage intégré du portfolio en ligne

Définir et communiquer ses compétences

Financé par deux fois par le FIP (Fonds d’Innovation Pédagogique) en 2010 et 2011, ce projet de portfolio en ligne (ou e-portfolio) s’inscrit dans le cadre d’un programme de spécialisation du Master ès Lettres intitulé « Analyse des discours et de la communication publics » dirigé par Monsieur Marcel Burger. Ce projet cherche à répondre à trois besoins principaux:

  1. Fournir un outil de réflexion et de lisibilité des compétences, c’est-à-dire permettre aux étudiants d’apprendre à mieux cerner l’ensemble, la diversité et la spécificité des compétences en jeu dans la formation académique pour envisager un transfert de ces compétences dans un autre cadre
  2. Apprendre à communiquer à propos de ces compétences. Ce second aspect est essentiel: il s’agit de sensibiliser les étudiants aux choix individuels qui président aux manières de communiquer leurs compétences. Le transfert des compétences d’un contexte académique à un contexte extra-académique requiert en effet non seulement de savoir nommer et spécifier des compétences, mais aussi de savoir comment on communique (à propos de) celles-ci. Le projet se concentre particulièrement sur cette dernière dimension de la transférabilité des compétences.
  3. Permettre une construction collective du savoir par l’appartenance à une communauté d’apprentissage favorisant l’interaction à propos des objets de connaissance spécifique au programme de spécialisation.

Eportfolio: un espace de documentation et d’exposition

Le projet souhaite faire une utilisation accrue du portfolio en ligne (outil utilisé : Mahara), et cela tout au long du cursus: chaque étudiant a ainsi à sa disposition un espace personnel de documentation et d’exposition permettant de communiquer globalement son trajet d’apprentissage et ses compétences. Concernant cet aspect, l’attention n’est plus alors portée uniquement sur des compétences développées dans des modules d’enseignement, mais sur les compétences en tant qu’elles sont «montrées» par un trajet d’apprentissage individualisé, en l’occurrence un stage pré-professionnalisant ou une recherche pré-doctorale. Une auto-évaluation ponctuelle (sous forme d’un protocole verbal) permet de mettre au jour et d’expliciter les choix opérés pour communiquer des compétences. Le scénario pédagogique de l’utilisation du ePortfolio pour documenter ses compétences en menant des activités réflexives sur une année de spécialisation se déroule selon le schéma ci-dessous.

Le ePortfolio comprend également une dimension communautaire. En effet, un processus ePortfolio permet la mise en réseau des contenus enseignés et participe, de ce fait, à la création d’un espace de travail en commun ; il favorise le partage des expériences d’apprentissage et constitue un lieu de discussion critique entre les participants du programme (enseignants et étudiants compris); il est un espace de réflexivité, un lieu favorisant une considération globale de tous les contenus d’enseignements de la formation et permet par là un positionnement identitaire de l’étudiant.

Une dimension réflexive

La plus-value pédagogique de l’utilisation d’un ePortfolio repose sur sa dimension « réflexive » que l’on peut considérer à deux niveaux :

  1. Le projet oblige l’enseignant responsable à réfléchir aux compétences que l’enseignement requiert et qu’il permet de développer. Ainsi, l’enseignant est amené à définir avec précision des attentes spécifiques et à délimiter des objectifs à atteindre tout comme les moyens d’y parvenir.
  2. Le projet permet à l’étudiant de réfléchir aux activités académiques dans lesquels il est engagé. En deçà et au-delà des savoirs académiques, l’étudiant est amené à considérer sa participation en termes de compétences requises et développées. La dimension réflexive impliquée par le projet facilite la considération raisonnée de compétences et, partant, la possibilité d’envisager le transfert des compétences ainsi repérées, nommées et définies.

Un potentiel de déploiement à l’échelle de l’institution

Le projet s’ancre dans un cursus caractérisé par une articulation des cadres académique et post-académique. Dans ce sens, on peut envisager que le projet soit transférable à des cursus de même type (en Lettres), et alimente aussi la réflexion sur la communicabilité des compétences dans d’autres facultés. De fait, l’encadrement pédagogique spécifique développé à l’occasion de ce projet pourrait être exploité au plan général de l’institution pour former des étudiants davantage conscients de la transférabilité et de la communicabilité des compétences développées au cours de leurs études. Au plan technique, le projet pourrait également permettre aux membres du RISET de préciser les besoins de l’institution et les spécifications techniques de l’outil pressenti pour un déploiement à l’échelle de toute l’institution.

Personnes de contact

Marcel Burger

Gilles Merminod

Collecte d’informations: Guillaume Curchod

Relecture: Quentin Martinez

Collaborateurs RISET

 

Consulter la fiche du projet sur la vitrine du site du RISET: http://www.unil.ch/riset/page68912_fr.html

Publier ses fichiers vidéos et les mettre à disposition dans moodle

De plus en plus souvent chacun d’entre nous est amené à devoir mettre des ressources vidéos à disposition des étudiants. Trouver le bon moyen de diffuser ces vidéos relève souvent du parcours du combattant.  L’environnement Moodle n’est pas approprié pour stocker et diffuser ce type de fichier. Aussi il est fortement conseillé de le faire via un autre système, et de ne publier dans Moodle que le lien (intégré ou non) vers la ressource.

L’unil  met différents moyens à disposition des enseignants pour le faire.

  • La première solution consiste à se connecter au serveur hva.unil.ch avec un logiciel client permettant de faire du ftp si l’on travaille avec une machine Windows ou Linux, ou en utilisant le protocole AFP si l’on possède un macintosh. Pour avoir les codes d’accès au serveur « hva », prenez contact avec votre Ingénieur pédagogique. Ensuite il vous suffit de télécharger votre fichier vidéo sur le serveur puis de lancer l’encodage vers les formats cibles que vous souhaitez. Une fois cette encodage terminé vous pourrez avoir accès au système de diffusion . Une vidéo illustrant le processus de publication dans moodle une fois la vidéo prête sur hva est disponible sur le site : Appui Statistique Interactif

 

  • la deuxième solution consiste à publier sa vidéo sur le site de switchcast (voir la notice switchcast)
  • finalement vous avez encore la possibilité d’utiliser vimeo, youtube, dailymotion, ou encore wat, mais dans tous les cas soyez bien attentifs aux conditions d’utilisations, de diffusion et d’accès.

Pour conclure vous pouvez contacter l’ingénieur pédagogique de votre Faculté afin d’avoir plus d’informations et choisir avec lui la solution la mieux adaptée à votre situation.

Emmanuel Fernandes

Visioconférences avec Adobe Connect

Bien que la plupart des cours à l’Université de Lausanne se déroulent dans un contexte « présentiel », la possibilité de pouvoir dialoguer à distance avec un ou plusieurs interlocuteurs à la fois peut s’avérer très intéressante dans plusieurs situations. Par exemple pour:

  • donner un véritable « cours à distance », par exemple si l’enseignant n’est pas sur place, ou si les étudiants suivent une formation à distance et habitent dans différents pays
  • organiser des séances de travail en petits groupes,
  • suivre des stagiaires qui travaillent de façon temporaire dans une autre institution.

Au travers du service SWITCHpoint mis à disposition par Switch, tous les membres de l’UniL ont maintenant la possibilité d’ouvrir un espace de visioconférence, basé sur le logiciel Adobe Connect, et d’inviter les personnes de leur choix. Afin de pouvoir profiter de toutes les possibilités offertes par ce logiciel de visioconférence, les participants ont besoin d’une connection Internet, d’un navigateur avec le plugin « Adobe Flash player » (qui est généralement installé par défault), et  nécessitent de s’équiper d’un micro et – si nécessaire – d’une webcam.

Adobe Connect permet, entre autre, de gérer les droits respectifs des participants (présentateur ou simple participant), communiquer à tout moment par un chat intégré, partager une présentation Powerpoint, partager son écran, ou faire un brainsorming collectif avec un white board interactif. Basé sur nos expériences, nous recommandons de limiter au stricte minimum le nombre de présentateurs dans le contexte d’un grand groupe d’apprenants, et de donner le rôle de présentateur à tous les participants seulement dans le cadre d’une séance de travail en petit groupe.

Une séance de visioconférence peut être facilement enregistrée, et rendue accessible de cette manière aussi à des apprenants qui ne pouvaient pas participer « en live ».

L’image ci-dessous montre un écran typique d’une séance avec Adobe Connect:

 

Vous pouvez trouver des informations supplémentaires sur le site de Switch, ou contacter directement l’ingénieur pédagogique de votre Faculté pour une soutien individuel.

Marc Sohrmann

Mini-Expos: Enseignement & Technologies

Les 3 Mini-Expos, qui ont eu lieu à Amphipôle, Internef et Anthropole, ont été l’occasion pour le RISET de communiquer au sujet de l’intégration des technologies dans l’enseignement.

Les ingénieurs pédagogiques des différentes Facultés étaient sur place pour présenter des projets concrets aux enseignants, partager des idées avec eux, et les renseigner sur les possibilités de soutien au développement de ces projets à l’UNIL.

Vous pouvez consulter sur le site web du RISET des fiches qui décrivent des projets sélectionnés en relation avec des thématiques choisies,

Ces Mini-Expos ont permis d’établir des contacts entre les enseignants et les ingénieurs pédagogiques de leur Faculté, et d’amorcer de nouveaux projets.

Marc Sohrmann