Articles avec le tag ‘cours’

Créer du contenu interactif via Xerte: le projet « Ça joue! »

mardi, 29 octobre 2013

Réaliser un site pour l’apprentissage du français au travers d’exercices interactifs basés sur des séquences vidéos, de l’audio et du texte devient à la portée de tous grâce à Xerte Online Toolkit, un outil spécialement conçu pour l’élaboration de contenu didactique.

Le projet « Ça joue », réalisé par des enseignants de français du Centre de langues, a été pionnier à l’UNIL dans l’utilisation de cet outil pour la création de leur cours en ligne. Construit autour de 10 situations de la vie en milieu académique à Lausanne, il intègre plusieurs types de médias, dont des images, des vidéos, des fichiers audio et des exercices interactifs. Son objectif est de donner la possibilité aux nouveaux arrivants non-francophones qui viennent étudier à Lausanne de:

  • se familiariser avec les structures du français (niveau A1 du CECR)
  • découvrir divers aspects socioculturels suisse-romands
  • appréhender les us et coutumes de l’Unil et de l’EPFL

cajoue_xerte

 

L’utilisation de Xerte Online Toolkit pour la production des séquences didactiques a permis aux enseignants de langue de concevoir leur cours en-ligne eux-même. En effet, Xerte met à disposition une soixantaine de modèles d’exercices pré-définis (synchronisation d’images avec de la vidéo ou de l’audio, exercices de textes à trous, drag & drop, défilement de texte, etc) générant du code HTML5, compatible avec tous types de systèmes d’exploitation. En outre, la simplicité d’utilisation et d’accès au logiciel (adresse web) rend le contenu des séquences modifiable à tout moment par les enseignants sans aide extérieure.

xerte_notice

 

Cet outil est à disposition de tous membres de la communauté universitaire. N’hésitez pas à contacter votre ingénieur pédagogique pour de plus amples renseignements.

Screencasts et cours-bloc de latin

mardi, 13 août 2013

S’adapter aux exigences du nouveau plan d’étude

Dans le nouveau plan d’études de Bachelor en Faculté des lettres entrant en vigueur dès la rentrée 2013, certains étudiants astreints au Complément de latin (dorénavant : le latin) auront besoin d’une alternative à l’enseignement semestriel. En effet, le plan d’étude prévoit de dissocier le latin de l’année propédeutique. Les étudiants resteront astreints à ce cours de latin, qui dure 4 semestres avec 2 heures hebdomadaires, mais ils seront libres de le répartir à leur guise durant leur Bachelor. Avec un Bachelor de 3 ans, des étudiants pourront ainsi commencer le latin en 2e année, par exemple s’ils désirent se consacrer en première année à leurs branches de propédeutique. Ces étudiants devraient alors réussir les 2 ans de latin dans les 2 dernières années de Bachelor. Mais comme les étudiants débutants ne pourront pas d’emblée prévoir le déroulement de leurs études, par exemple pour les séjours à l’étranger ou s’ils doivent travailler pour financer leurs études ou à cause d’autres contraintes, ils risquent d’être empêchés matériellement de finir le cours de latin avant la fin du Bachelor. Il faut donc leur offrir la possibilité de remplacer un ou plusieurs enseignements semestriels par un enseignement alternatif. Le problème se posera aussi pour les étudiants qui commencent en cours d’études une branche demandant le latin.


Cours-bloc et cours en ligne sous forme de screencasts

Pour remédier à cette situation problématique, deux solutions sont déployées en parallèle. Il s’agit tout d’abord d’offrir des cours-bloc hors semestre comme alternative supplémentaire aux cours semestriels. Mais comme ces cours de latin peuvent aussi servir pour toute personne devant ou voulant apprendre cette langue, et que c’est un projet compatible avec des cours de vacances, il est prévu de développer ces cours-bloc hors semestre pour en faire des cours de vacances en latin. Cette intégration des cours de latin dans les cours de vacances permettra de les financer en augmentant du même coup l’offre des cours de latin.
Parallèlement aux cours-bloc, un cours en ligne est proposé sur Moodle en libre accès à tous les étudiants inscrits à l’UNIL. Sous forme de vidéo commentée, ce cours en ligne permet en principe de préparer seul le complément de latin, mais il permet aussi à tout étudiant de réviser la grammaire (mais avec d’autres textes que ceux qu’il aura vus durant le semestre, puisque les textes du cours en semestre varient d’année en année alors que ceux du cours en ligne vont rester).

 

Une plus grande flexibilité

L’offre cours-bloc et cours en ligne répond aux besoins de ceux qui n’ont pas matériellement le temps de suivre les 4 semestres de latin avant la fin de leur Bachelor. Mais cette offre supplémentaire permet aux étudiants qui vont commencer des études de Lettres d’anticiper, s’ils le désirent, l’apprentissage du latin ; elle permet aussi aux étudiants en difficulté dans cette matière de répéter un semestre ou de se préparer pour un nouveau contrôle en cas d’échec. Des cours de latin sur cette base souple pourraient aussi intéresser d’autres étudiants que ceux de la Faculté des lettres, par exemple les juristes. On pourrait aussi le proposer aux étudiants de l’EPFL parmi les cours en sciences humaines (SHS) qu’ils doivent suivre.

 

Personnes de contact
François Spaltenstein (responsable du projet)

Collecte d’informations: Guillaume Curchod

Consulter la fiche du projet sur la vitrine du site du RISET: http://www.unil.ch/riset/page68912_fr.html

Screencasts d’autoformation à SPSS

jeudi, 27 juin 2013

Une enquête de type sociolinguistique
Depuis sa création, le cours d’introduction à la sociolinguistique vise à familiariser les étudiant-e-s aux enjeux d’une recherche de terrain. A cette fin, il invite ses étudiant-e-s à mener l’espace d’un semestre une enquête de type sociolinguistique en n’omettant aucune étape, de la formulation des hypothèses à leur vérification en passant par la production des données. Tout au long de cette démarche expérimentale, les étudiant-e-s sont sensibilisés à l’incidence de leurs choix méthodologiques spécifiques sur l’ensemble de l’enquête.
Ce projet est né de la nécessité de combler une lacune: l’impossibilité pour les étudiants d’effectuer l’analyse statistique des données produites et de les restituer sous une forme synthétique. L’objectif du projet est donc de combler cette lacune en proposant du matériel didactique, sans augmenter le nombre de périodes de cours.

L’autoformation par le screencast
Afin d’atteindre l’objectif fixé, le projet met à disposition des tutoriels vidéo de 5 à 10 minutes (screencasts) sur les plateformes Moodle et Itunes U. Pensées pour l’autoformation, ces leçons en ligne traitent de l’utilisation du logiciel SPSS pour constituer des jeux de données et mener des analyses quantitatives à leur endroit.

Screencast relatif à la statistique inférentielle (théorie)

Le matériel en question peut tout à fait être mobilisé par un-e autodidacte. Dans le cadre du cours de sociolinguistique, cet apprentissage est guidé. Si les étudiant-e-s doivent suivre la quinzaine de leçons prévue parallèlement à l’enseignement dispensé, l’enseignant soutient cet apprentissage en signalant, à la fin de chaque séance de cours, la leçon à consulter durant la semaine à venir. Un temps est alloué durant la séance suivante pour répondre aux éventuelles questions portant sur le matériel abordé en autonomie.

Screencast relatif à l’édition de diagramme

Les compétences acquises sont exercées et éprouvées lors de l’analyse globale des résultats de l’enquête menée par les étudiant-e-s. Ils doivent en effet être en mesure de décrire les notions acquises, discuter les résultats statistiques apparaissant dans des enquêtes, coder un jeu de données, mener des analyses sur un jeu de données et restituer les résultats obtenus sous une forme compréhensible.

Un public cible amené à s’élargir
Si le projet en question vise à transmettre essentiellement des connaissances relatives à l’analyse statistique en sociolinguistique, les tests présentés ne sont pas l’apanage de ce seul champ scientifique. Le matériel est d’ores et déjà intégré aux enseignements de deux facultés (Lettres et FBM). Il peut également s’avérer formateur pour des doctorant-e-s, ainsi que pour toute personne désireuse de se former en analyse quantitative.

Personne de contact
Isaac Pante

 

Collecte d’informations: Guillaume Curchod

Relecture: Quentin Martinez

Collaborateurs RISET

 

Consulter la fiche du projet sur la vitrine du site du RISET: http://www.unil.ch/riset/page68912_fr.html

Archives