Articles avec le tag ‘participation’

Afficher une série d’images en quelques clics sur Moodle

Vous possédez un ensemble d’images ou de graphiques pour illustrer votre cours.

Vous souhaitez que vos étudiants aient accès à ces ressources et qu’ils puissent les commenter. Pourquoi ne pas les afficher sous forme d’une galerie d’images?

Exemple 1

Exemple 1

Exemple 2

Exemple 2

En cliquant sur une des images à taille réduite de la galerie, cette dernière s’ouvre à taille réelle dans une fenêtre secondaire ‘pop-up’.

Figure 3

Il devient alors possible de naviguer directement d’une image à l’autre de la galerie à partir du bouton ‘Next’ ou de refermer cette fenêtre secondaire (‘CLOSE’).

Créer votre galerie d’images sur Moodle:


Le module ‘Add a ligthbox gallery’ vous permet d’intégrer très facilement cette galerie dans votre espace de cours Moodle.

Figure 4

Deux possibilités s’offrent à vous pour déposer vos images.

Choix 1: Vos images sont prêtes (format adéquat, taille appropriée) et vous souhaitez simplement les afficher:

  • Taille de l’image recommandée: pour des images avec une résolution de 72 dpi, la taille devrait être comprise entre 640×480 et 1280-1024 pixels.
  • Format d’image exigé: .jpg, .jpeg, .png ou .gif.

Il vous suffit alors de créer un dossier pour y déposer vos images. Lorsque vous créerez votre galerie, en sélectionnant le dossier en question, toutes vos images s’afficheront automatiquement.

Choix 2: Vous souhaitez ajouter une image l’une après l’autre ou les modifier. Ce module offre de nombreuses fonctionnalités comme le redimensionnement de l’image, la rotation, ou encore l’ajout d’étiquette (si vous souhaitez retrouver facilement vos images par mots-clés). Commencez par créer un dossier ‘images’ vide. Une fois la galerie créée, vous cliquerez sur ‘Add Image’ pour déposer votre image.

Figure 5

L’image ajoutée devient alors modifiable (cliquer sur ’Edit image’).

Figure 6

Plusieurs fonctions s’affichent afin de permettre la modification de l’image

Figure 7

Autres options:

Vous pouvez demander à vos étudiants de commenter un ensemble de figures. Il faut au préalable penser à sélectionner l’option ‘Allow comments’ lorsque vous créez votre galerie.

Figure 8

Les étudiants pourront ainsi ajouter leurs commentaires, un fil de discussion s’affichera sous la galerie en question.

Figure 9

Si vous souhaitez que vos étudiants créent eux-mêmes leur galerie en déposant des images, vous pouvez le faire par le biais d’activités de groupes. N’hésitez pas à contacter l’ingénieur pédagogique de votre Faculté pour des informations complémentaires.

Pour en savoir plus sur le module ‘lightbox’:

http://www.huddletogether.com/projects/lightbox2/#example

catherine.elbez@unil.ch

Un prototype pour une idée

Innover dans sa pratique d’enseignant ne demande pas toujours de grands moyens. Avant de décider s’il y a lieu de déposer un projet auprès du FIP (Fonds d’innovation pédagogique), il est parfois possible de tester pratiquement une idée pour voir s’il convient de l’adopter ou de l’abandonner. Enseignants et étudiants vont alors travailler à l’aide d’un prototype d’outil rapidement assemblé. Sans pouvoir être déployé à large échelle, celui-ci offre une simulation suffisamment crédible pour que l’enseignant puisse élaborer son idée initiale, se familiariser avec les aspects techniques de la démarche qu’il imagine et voir s’il est en mesure de s’approprier cette nouvelle situation. Il pourra en outre observer la réaction des étudiants et vérifier si leur apprentissage s’en trouve amélioré.

C’est la démarche qui a été utilisée avec succès pour l’interface de présentation des travaux de linguistique du cours de J. Jacquin, par exemple. Partant du constat que la présentation en classe d’analyses de séquences sonores transcrites s’avérait difficile, l’enseignant a imaginé un dispositif qui pourrait soutenir sa démarche et être proposé aux étudiants. Grâce à la disponibilité d’outils gratuits et de serveurs internes, un « bricolage » informatique a pu être mis en place en peu de temps et l’idée a pu être testée dans cette classe durant un semestre. L’enseignant est maintenant en mesure de formuler plus précisément sa demande et de décider s’il va s’engager dans cette voie à plus long terme en déposant un projet formel.

Interface linguistique: un prototype rapidement assemblé

-

Certes, l’assemblage d’un tel prototype ne répond pas aux exigences d’un vrai développement informatique. Il n’atteint que les critères minimaux d’utilisabilité (dans ce cas-là, enseignants et étudiants ont dû se plier à une procédure de publication trop compliquée pour être utilisée à large échelle). Mais le scénario d’utilisation ayant pu mûrir, les développements qui seraient nécessaires pour en faire un vrai outil d’enseignement en seront facilités d’autant.

Nadia Spang Bovey

Utiliser une base de données dans son enseignement ?

Le module « base de données » offre à l’enseignant un outil configurable qui peut faciliter l’élaboration collaborative d’une collection de ressources qui concernent un sujet particulier.

L’enseignant a la possibilité de définir – à l’aide de l’interface Moodle – un jeu de champs, ce qui permet de structurer l’information inclue dans la base de donnés. Ces champs peuvent contenir du texte, mais aussi des liens vers des sites web ou des fichiers, des images, et des menus déroulants.En fonction du scénario pédagogique choisi, c’est l’enseignant et/ou les étudiants qui ajoutent des nouvelles fiches d’information pendant le cours.

Une activité basé sur le module « base de données » favorise donc le travail collaboratif des étudiants. De plus, cette activité permet aussi d’améliorer des aspects organisationnels, en fournissant par exemple une zone d’échange de fichiers entre des groupes d’étudiants, ou en structurant une collection de questions des étudiants.

Le dernier cas de figure est actuellement utilisé dans le cadre de deux enseignements de la Faculté de biologie et de médecine. Les étudiants peuvent ajouter des questions concernant une thématique particulière. Ensuite, en faisant une recherche simple, chaque enseignant peut retrouver toutes les questions qui concernent sa matière, et ajouter progressivement ses réponses (en fait, le champs « réponse » est seulement accessible aux enseignants).

db1

Ajouter une question

db2

Visionner les questions sans/avec réponse

Ce dispositif permet donc de structurer la collection des questions, donne la possibilité de faire des recherches parmi les questions/réponses déjà existantes, et il offre une interface simple aux étudiants & enseignants. De plus, les réponses fournies par les enseignants sont visibles pour tous les étudiants, ce qui évite que les enseignants doivent répondre plusieurs fois à la même question posée par différents étudiants.

Marc Sohrmann

Glossaire : plus qu’une liste de définitions!

Il est parfois utile de fournir un glossaire à ses étudiants. Lorsqu’il est  distribué sous forme papier, le glossaire se limite à une liste de définitions triées par ordre alphabétique des termes.  En ligne, il peut être utilisé de manière habituelle ou comme une activité réalisée par les étudiants.

Dans Moodle, en effet, le glossaire offre des possibilités de recherche et d’affichage que ne permet pas le papier; il peut par exemple :

  • associer une même définition à plusieurs termes connexes;
  • être organisé selon différents critères (thèmes, auteurs, date de création, date de modification et catégories);
  • être transféré d’un espace de cours à l’autre;
  • afficher automatiquement la définition d’un mot lorsque celui-ci apparaît dans une zone de texte du cours (dans un message de forum, une instruction sur la page d’accueil ou dans l’énoncé d’un exercice);
  • associer un document annexe à une définition.
Affichage des définitions

Affichage des définitions

Il peut aussi être abordé comme une activité pédagogique impliquant les étudiants.  En effet, l’activité glossaire offre des possibilités de co-construction et de collaboration avancées. L’implication des étudiants dans le processus de conception du glossaire leur permet  de réfléchir sur la définition de certains termes et, qui plus est, de négocier une définition  commune à tous les participants, avec ou sans validation par l’enseignant avant publication. Ainsi chaque définition peut être commentée par les autres.  Cette activité peut se faire en groupe, et être consolidée par l’enseignant au niveau du cours, elle peut même être l’objet d’une évaluation.

Quelques scénarios possibles :

  • Elaboration d’une liste de définitions regroupées en catégories de termes;
  • Construction d’une FAQ :  les questions peuvent être regroupées par mot-clé, plus facilement que dans un forum, facilitant ainsi le suivi des réponses aux questions par l’équipe enseignante;
  • Commentaire d’images produites ou publiées soit par les étudiants, soit par l’enseignant;
  • Partage et commentaires de travaux entre étudiants;
  • Elaboration en groupe ou sous-groupe d’un ou de plusieurs glossaires.
Options d'affichage et recherche

Options d'affichage et recherche

Pour les modalités pratiques de mise en oeuvre d’une activité reposant sur l’utilisation d’un glossaire, n’hésitez pas à consulter l’ingénieur pédagogique de votre faculté.

EF/NSB

Moodle : un forum pour quoi faire ?

Des étudiants qui se voient tous les jours, qui travaillent en groupes, pourquoi les amener à utiliser des forums ?

A l’origine le forum était vu comme un moyen d’établir une communications et ou des échanges entre des personnes ne pouvant être présentes dans un même lieu au même moment (on parle d’ailleurs de communication asynchrone).
Dans l’environnement Moodle, le forum est vu comme une activité qui s’inscrit dans le scénario du cours. Aussi vous pouvez ajouter autant de forums que vous désirez. Ce qui permet de les organiser de manière thématique, ou d’avoir des activités différentes autour d’un forum.
Il existe 4 types de forums dans cet environnement ( Une description technique détaillée est accessible en cliquant sur le lien suivant :  les forums de moodle).

Les forums vont permettre aux étudiants d’établir une communication à trois niveaux :

  • avec l’équipe enseignante :
    pour poser des questions sur un sujet peu clair, pour préparer l’examen, ou pour amener des compléments d’information, etc…
  • entre pairs :
    pour échanger des solutions ou des corrections d’exercices, pour discuter sur un sujet précis abordé dans le cours
  • en groupe
    on peut aussi définir des activités de groupe autour d’un forum, organiser le travail d’un groupe, ou comparer les discussions des différents groupes lors d’un jeux de rôles

L’avantage du forum est de permettre un débat ou une discussion sur un thème donné, sans nécessiter la présence simultanée de tous les étudiants. De plus comme le fil de discussion peut être suivi par un flux RSS ou par e-mail, les étudiants, ou l’équipe enseignante peuvent intervenir dès qu’un élément particulier les interpellent.

Il est possible de trouver d’autres utilisations de ces forums : ainsi pour évaluer la participation de vos étudiants dans un débat précis, vous pouvez leur donner la possibilité d’évaluer les interventions de leurs pairs ce qui aura pour effet d’introduire une modération naturelle du débat et d’élever le niveau de la discussion.

Pour finir, dans tout forum il est possible de répondre de manière vocale, en enregistrant, via le bouton approprié ed_sound, l’élément de réponse que vous voulez apporter.