Lundi 10 décembre 2012 à 20h00

La découverte du boson de Higgs

conf_boson.png

Prof. Aurelio BAY
Laboratoire de physique des hautes énergies (LPHE), Faculté des sciences de base, EPFL

Aula du Palais de Rumine, place de la Riponne 6, 1005 Lausanne

Entrée libre

Cette conférence publique est organisée en partenariat avec la Société académique vaudoise et avec le soutien des Banques Raiffeisen

 

Résumé :

Pour enfin découvrir cette particule nommée « boson de Higgs », il aura fallu l’effort de milliers de personnes qui ont travaillé pendant quarante ans, et qui a abouti à la construction d’une machine puissante, le LHC, et de gros détecteurs de particules.

Pourquoi cet effort? Le Modèle Standard (MS) des particules est le corpus des connaissances du monde submicroscopique. Dans le MS, le boson de Higgs a un statut très particulier: il est généré par le mécanisme de Higgs, mécanisme responsable de la masse de toutes les autres particules élémentaires. Quatre cents années après Galilée, on a enfin une clé d’interprétation de son principe d’inertie.

Nous allons exposer l’histoire de cette découverte, des gens qui l’ont réalisée, et des méthodes scientifiques et technologiques mises en oeuvre. Nous allons aussi nous poser la question sur les perspectives de la recherche fondamentale dans le domaine.

 

Le conférencier:

Date de naissance: 18 avril 1955. Nationalité: Suisse (Silenen, Uri)
Marié, trois enfants
Adresse professionnelle: Laboratoire de physique des hautes énergies (LPHE) -
LPHE/IPEP – Faculté des sciences de base, Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL) – CH-1015 Lausanne
Courrier électronique: Aurelio.Bay@epfl.ch ou Aurelio.Bay@cern.ch

Formation et carrière:
1980 Diplôme de physicien, Université de Lausanne (UNIL)
1980-1986 Doctorat à l’Université de Lausanne
1986-1988 Etudes postdoctorales aux Laboratoires Lawrence Berkeley (LBL), USA
Recherche dans le cadre de la collaboration TPC/2gamma et études d’un détecteur pour SSC/LHC
1988-1994 Maître assistant à l’Université de Genève (UNIGE). Recherche dans le cadre de la collaboration L3 au CERN
1994-1998 Professeur assistant à l’Université de Lausanne (UNIL)
Responsable des activités du laboratoire dans l’expérience LHCb au CERN
1998-2003 Professeur ordinaire  à l’Université de Lausanne
2000-2003 Vice-doyen de la faculté des sciences de l’Université de Lausanne
2001 Participation à l’expérience BELLE à KEK, Tsukuba, Japon
2003 Professeur ordinaire à l’Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL) et directeur du Laboratoire de physique des hautes énergies (LPHE)