Marouette-poussin [Auteur: Lionel Maumary]

Mercredi 16 janvier 2013 à 18h30

Revitalisation et création de biotopes aux Grangettes de Noville: quelle efficacité pour l’avifaune?

M. Lionel MAUMARY
Biologiste

Aula du Palais de Rumine, place de la Riponne 6, 1005 Lausanne

Entrée libre

Cette conférence publique est organisée avec le soutien des Banques Raiffeisen

 

Résumé :

Le site marécageux des Grangettes constitue une des plus grandes régions marécageuses de Suisse. Il fait l’objet d’un plan d’affectation cantonal (PAC) qui regroupe, coordonne et met en application l’ensemble des mesures de protection concernant les marais et le site marécageux d’une beauté particulière et présentant un intérêt national. Privés de leur dynamique alluviale, les marais s’atterrissent rapidement et évoluent vers la forêt à plus ou moins long terme. Les interventions humaines y sont nécessaires afin de préserver ces milieux devenus rares en Suisse suite aux drainages qui ont causé leur quasi disparition au XXe siècle. Ils hébergent un cortège d’espèces végétales et animales spécialisées, notamment des oiseaux d’eau comme le Butor étoilé, le Blongios nain, le Râle d’eau ou la Rousserolle turdoïde, la Locustelle luscinioïde ou le Bruant des roseaux.
Le paysage de la réserve des Grangettes a vu d’importantes modifications au cours de l’hiver 2007/2008 dans le secteur des Saviez. D’une part, le marais des Saviez a été remblayé dans sa partie orientale et reconstitué dans sa partie occidentale (sous le remblai), dans le cadre du plan partiel d’affectation (PPA) des Fourches. L’Etat de Vaud a en outre entrepris le débroussaillage du marais de l’Aulagniez. Mais la réalisation la plus spectaculaire fut la création d’une nouvelle lagune dans la roselière asséchée des Saviez, sous l’égide de la Fondation des Grangettes. Avec les matériaux d’excavation, un îlot de sable et graviers a été créé devant le terre-plein des Saviez. Une tour d’observation y a été érigée au printemps 2011.