Mercredi 25 mars 2009 17h00

Assemblée générale de la SVSN
Aula du Palais de Rumine, Place de la Riponne 6, 1005 Lausanne

CONVOCATION
I. Ordre du jour statutaire
II. Divers et propositions individuelles

Mercredi 25 mars 2009 18h30

Comment se porte notre avifaune ?

M. Jérôme DUPLAIN, biologiste, Station ornithologique suisse, Sempach

Conférence publique organisée avec le soutien des Banques Raiffeisen
Aula du Palais de Rumine, place de la Riponne 6, 1005 Lausanne

Entrée libre

Résumé
La mobilité, un terme dans le vent. Pour les oiseaux aussi d’ailleurs. Leur extrême capacité de déplacement leur permet de réagir rapidement à des variations de leur environnement. Ainsi, l’apparition ou la disparition d’espèces peut parfois frapper de rapidité. Mais quelle est au juste la situation de notre avifaune en période de banalisation de notre environnement et de changement climatique ?

Grâce à l’investissement de nombreux collaborateurs bénévoles, la Station ornithologique suisse est en mesure de suivre de près l’évolution de notre avifaune. Les programmes de monitoring sont des baromètres fiables de l’état des populations d’oiseaux. Avec la Liste Rouge, ces instruments nous renseignent sur les espèces menacées, mais aussi celles qui se portent bien.

Quel bilan peut-on en tirer ? Et comment se mettent en place des programmes de conservation pour des espèces dans le besoin ? Cette présentation nous fournira une image de la dynamique actuelle de notre avifaune et des actions entreprises pour sa conservation.

Mercredi 11 février 18h30

Galilée: l’inventeur de l’astronomie moderne

Professeur Georges MEYLAN, astrophysicien, Directeur du Laboratoire d’astrophysique, EPFL

Conférence publique organisée en partenariat avec la Société vaudoise d’astronomie et de l’Observatoire de Lausanne et avec le soutien des Banques Raiffeisen
Aula du Palais de Rumine, place de la Riponne 6, 1005 Lausanne

Entrée libre

Résumé de la conférence
Durant des millénaires, tous les êtres humains étaient égaux face aux cieux étoilés, qu’ils ne pouvaient contempler qu’à l’oeil nu. En 1609, Galilée se construisit une petite lunette et eut l’idée de regarder la voûte céleste : il fut le premier homme à voir des objets astronomiques, auparavant jamais entrevus et encore moins imaginés. Ces observations fondamentales changèrent complètement notre perception de l’Univers. La conférence illustrera la révolution engendrée voilà quatre siècles et célébrée par la reconnaissance de 2009 comme « Année mondiale de l’astronomie ».
Biographie du conférencier
Professeur d’astrophysique, Georges Meylan dirige le Laboratoire d’astrophysique de l’Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne. Après une thèse à l’Observatoire de l’Université de Genève, Georges Meylan séjourne en tant que posdoc à l’Université de Californie à Berkeley, USA, et au siège de l’Observatoire Européen Austral (ESO) à Munich, Allemagne. Il occupe ensuite des positions de « senior astronomer » à Munich et au Space Telescope Science Institute (STScI) à Baltimore, USA.
Sa recherche porte sur la cosmologie observationnelle, incluant le phénomène de lentilles gravitationnelles, les quasars et leurs galaxies hôtes, la formation et l’évolution des galaxies tout au long de l’évolution de l’Univers, la dynamique stellaires et les populations stellaires proches et lointaines.

Lundi 15 décembre 20h précises

Les ptérosaures géants : que savons-nous des plus grands animaux volants de tous les temps ?

Eric BUFFETAUT, Directeur de recherches au CNRS (Centre National de la Recherche Scientifique), Ecole Nationale Supérieure de Paris

Conférence publique organisée en partenariat avec la Société académique vaudoise SAV et avec le soutien des Banques Raiffeisen
Aula du Palais de Rumine, place de la Riponne 6, 1005 Lausanne

Entrée libre

Cycle de quatre conférences publiques organisées avec l’aide financière de l’Académie Suisse des Sciences Naturelles et de Romande Energie

La conférence du 20 novembre sera suivie par un apéritif

Conférences publiques, Aula du Palais de Rumine, Place de la Riponne 6, 1005 Lausanne – Entrée libre !!

Jeudi 13 novembre 2008 18h30

Histoire du développement durable

Dr Dominique Bourg, IPTEH Université de Lausanne

Résumé
L’idée de développement durable n’est pas une idée neuve, même si elle n’est parvenue à s’imposer, au point d’être omni présente, que relativement récemment. Ses origines remontent à la prise de conscience, dès le début des années septante, des deux grands déséquilibres qui n’ont cessé de se creuser depuis les années cinquante. Le premier de ces déséquilibres consiste en une répartition de plus en plus inégale de la richesse sur Terre, alors que la différence entre « nations » riches et « nations » pauvres n’avait aucune pertinence à la fin du 18e siècle. Le second déséquilibre est de nature environnementale. Nous nous heurtons, en effet, de plus en plus aux limites de la planète: en matière de quantité de gaz à effet de serre, d’épuisement des ressources fossiles, minérales, halieutiques, de disponibilité et de qualité de l’eau douce, de biodiversité et de services écologiques, etc.. Tel est le constat initial, scientifiquement informé.
L’interprétation que l’on peut produire de cet état de choses, les conséquences que l’on peut en tirer, varient puissamment en fonction d’à priori différents. Pour les uns, grosso modo, rien de nouveau sous le soleil, il suffira de quelques aménagements au monde antérieur pour surmonter l’obstacle. Pour d’autres, la prise en compte de la finitude de la planète, l’échec de ce qui fut l’idéologie du progrès, doivent conduire à un changement profond de paradigme et de civilisation.
Après avoir dressé l’état des lieux, M. Bourg développera les termes de cette alternative.

Le conférencier
Le Dr Dominique Bourg, philosophe, est professeur à la Faculté des géosciences de l’Université de Lausanne, où il dirige l’Institut de politiques territoriales et d’environnement humain. Il est membre du comité stratégique de la Fondation Nicolas Hulot. Il a joué en France un rôle institutionnel au travers de commissions différentes et récemment dans le cadre du Grenelle de l’environnement.

Lundi 17 novembre 2008 18h30

Développement durable et collectivités

Mme Brigitte Dufour-Fallot, Bio-Eco Cossonay
M. Michel Bloch, Agenda 21 Vevey

Résumé
Première commune de suisse romande à lancer un agenda 21 local, en 1997, la ville de Vevey a adopté des principes, adhéré à une charte et établi un programme. Quelques années plus tard, la Municipalité s’est dotée d’une grille d’analyse de projets DD (développement durable). Celle-ci a favorisé une prise de conscience des responsables politiques et administratifs. S’appuyant sur des démarches participatives, plusieurs actions mises en oeuvre ont permis la création de structures autonomes.
Une des actions de l’agenda 21 était l’obtention du label Cité de l’énergie décerné en 2000. Depuis, deux ré-audits ont eu lieu. Les conditions nécessaires et les actions entreprises pour obtenir le label et ensuite le conserver s’inscrivent parfaitement dans une démarche de développement durable. C’est une des pièces du puzzle A21. Des projets envers les citoyens, auprès des entreprises, des écoles et à l’interne de l’administration complètent le dispositif.

  • Plan de mobilité dans l’administration et promotion auprès des entreprises
  • Promotion des mobilités douces
  • Agriculture de proximité
  • Intégration du DD dans les politiques d’achats
  • Participation citoyenne dans les quartiers
  • Sensibilisation des propriétaires, architectes, etc.
  • Les conférenciers
    - M. Michel Bloch, initiateur et chef de projet de l’Agenda 21 de la ville de Vevey, ex-délégué à la jeunesse de cette commune, a conseillé plusieurs communes en politique de la jeunesse. Spécialiste en développement durable et en promotion de la santé, il est chargé de cours dans des HES (Hautes Ecoles Spécialisées).
    - Mme Brigitte Dufour-Fallot est co-fondatrice de Bio-Eco, directrice générale et consultante en environnement et développement durable. Elle est également directrice du programme SuisseEnergie pour les communes.

    Jeudi 20 novembre 2008 18h30

    Développement durable en entreprises

    Animatrice : Mme Gaëlle Logeay, Cheffe de projet Öbu Zürich
    Conférenciers : M. Orlando Menegalli, Menegalli SA Lausanne et
    M. Alban Bitz, Bobst Lausanne

    Résumé
    MENEGALLI SA :
    - Le DD en micro entreprise Interne:
    introduction d’une démarche de DD en 3 phases: (1) brainstorming et rédaction de la charte – (2) mise en application de la charte – (3) objectif certification ECOentreprise
    - Externe:
    le DD comme argument de vente: exemple concret d’une collaboration d’un genre nouveau avec un gros propriétaire immobilier (Caisse de pension de l’Etat de Vaud)

    BOBST SA :
    - Le DD en multinationale Interne:
    mise en place d’un code de conduite mondiale et d’une charte HES(1) – implémentation de système de management ISO 14001 (2) -  DD dans le développement des produits (3)
    - Externe:
    rapport annuel avec indicateurs environnementaux (1) – impact de l’emballage sur l’environnement (2) – Carbone Foot Print sur ER610 (3)

    L’animatrice et les conférenciers
    - Mme Gaëlle Logeay, graduée master en sciences de l’environnement à l’EPF de Zürich, est responsable de projets chez Öbu – le réseau pour une économie durable en Suisse. Depuis 2007 chez Öbu, elle participe entre autre au développement d’une plate-forme Internet dédiée à l’implémentation de la durabilité en entreprises.
    - M. Orlando Menegalli est entrepreneur et co-directeur de la société éponyme. Gradué HEC-Lausanne en 1993, il séjourna sept ans en Allemagne (Nestlé et Schlossbrauerei Kaltenberg à Munich). Il reprit la société familiale en 2000, se vouant à la consolider et à la développer.
    - M. Alban Bitz est responsable du développement durable pour le Groupe Bobst. Gradué ingénieur en génie électrique HES en 2002, il passa quatre ans de R&D au sein de Bobst SA. Il obtint des post grades de conseil et communication en environnement et d’ingénieur de sécurité et a la responsabilité de l’implémentation et du suivi de système de management environnemental au sein des sites de production du groupe Bobst.

    Lundi 24 novembre 2008 18h30

    Gestion durable de la nature

    Dr Jean-François Rubin, biologiste, professeur à l’Ecole d’ingénieurs de Lullier HESGE

    Résumé
    Il existe de nombreuses façons de gérer les lacs et les cours d’eau. Sécurité des biens et des personnes, maintien de la biodiversité, activités économiques, peuvent paraître à priori des actions antinomiques dans la gestion de l’environnement. C’est en tout cas une source importante de conflits entre les différents acteurs du milieu. Concilier les activités d’un agriculteur avec les soucis d’un ingénieur en hydraulique tout en préservant la faune et la flore décrite par un biologiste peut apparaître à première vue une mission impossible. Or, c’est bien dans ce sens d’un développement durable appliqué que l’on doit tendre maintenant. C’est là que le biologiste se mue en missionnaire parfois…

    Le conférencier
    Le Dr Jean-François Rubin, professeur HES, est coordinateur de la recherche à l’Ecole d’ingénieurs de Lullier, responsable de l’Institut Terre-Nature-Paysage, président de la Fondation « La Maison de la Rivière », responsable scientifique de l’Association Truite-Léman.

    Jeudi 16 octobre 2008 17h15 à 20h15

    Café du futur : Quel engagement, personnel et professionnel, sur la voie du développement durable?

    animé par Mme Brigitte DUFOUR-FALLOT

    Cette discussion autour d’un thé ou d’un café offert est organisée en collaboration avec l’Interface sciences-société de l’UNIL et avec le soutien des Banques Raiffeisen

    Lieu : Université de Lausanne, Dorigny, Bâtiment Amphipôle, salle Anthropos Café (Métro Ouest M1 – station UNIL-Sorge)

    Entrée libre, mais Inscription obligatoire !

    Café du futur sur le développement durable

    Cet automne, la SVSN se pare des couleurs du développement durable en organisant pour le mois de novembre un cycle de quatre conférences sur un thème qui jouit d’un effet de mode, mais que bien des gens cernent mal. De plus amples informations vous parviendront ultérieurement.

    Pour le mois d’octobre et en guise d’introduction, la SVSN a mis sur pied un événement exceptionnel, organisé conjointement avec l’Interface sciences-société de l’Université de Lausanne, et qui ouvrira les feux le mois prochain.

    Madame Brigitte Dufour-Fallot sera l’animatrice d’un « Café du futur » qui vous permettra de vous asseoir à notre table et de discuter, dans une ambiance chaleureuse, autour d’une tasse de café ou de thé qui vous sera offerte.

    A l’issue de la soirée, Monsieur Jean-Hughes Hoarau, chef de la division « Gestion climatique et environnementale » de la Banque Pictet fera une présentation de cette entreprise et de sa démarche environnementale interne.

    Vous avez envie de vivre une expérience unique en soi, de mieux comprendre ce qu’est le développement durable dans votre vie tant professionnelle que personnelle?

    Alors inscrivez-vous sans tarder auprès de la Société vaudoise des sciences naturelles, place de la Riponne 6, 1005 Lausanne,
    tél. et fax: 021 312 43 34, svsn@unil.ch

    Le vallon de Nant

    Dimanche 22 juin 2008

    Le vallon de Nant

    Le vallon de Nant est un secteur classique, bien connu des naturalistes. L’intérêt pour les botanistes est évident, le jardin alpin « la Thomasia » est là pour le rappeler. L’étude de ce vallon touche aussi d’autres disciplines des sciences naturelles. Il a d’ailleurs été choisi pour servir de « laboratoire de terrain » dans le cadre d’un projet interdisciplinaire auquel la faculté des Géosciences et de l’Environnement de l’Université de Lausanne participe et qui nous sera présenté par le professeur Jaboyedoff. Les membres de la Société vaudoise des Sciences naturelles sont assurés de trouver un objet végétal, animal ou minéral dont l’observation les réjouira.
    Le but de cette excursion est de visiter (ou revisiter) ce vallon en mettant un accent particulier sur l’entomologie sous la conduite de Yannick Chittaro et Aline Pasche qui présenteront leurs études sur les papillons du vallon de
    Nant (placettes d’échantillonnage de la Chaux) ainsi que des projets de suivi combiné entre la région Nant-Anzeindaz-Solalex et le Parc National Suisse.
    La région de Nant – La Vare est également classique pour la géologie. Elle est creusée dans les plis frontaux de la nappe de Morcles. Des indications sur la structure, la nature et l’âge des roches seront apportées par Jean-Luc
    Epard. Dans ce secteur, l’épaisseur du remplissage des vallons par les sédiments récents a pu être estimée par des méthodes de géophysique qui seront présentées par Pierre Gex.

    Programme de la journée

  • 08h30 Rendez-vous au parking de Pont-de-Nant.
  • 08h40 Pont-de-Nant: présentation du laboratoire de terrain de la Faculté des géosciences et de l’environnement de l’Université de Lausanne, par le professeur Michel JABOYEDOFF. Information sur l’installation de stations météo dans le vallon de Nant.
  • 09h15 Excursion de Pont-de-Nant (altitude 1’250 mètres) en direction de la Chaux (altitude 1’775 mètres), sous la conduite de Yannick CHITTARO et Aline PASCHE, qui nous parleront entre autre de leurs études sur les papillons. Pierre GEX et Jean-Luc EPARD assureront le commentaire géologique.
    Le détail de l’itinéraire pourra être modifié au besoin des commentaires scientifiques.
  • 16h30 environ Fin de l’excursion. Retour individuel.
  • Equipement : Pique-nique et boissons tirés des sacs. Equipement nécessaire à une marche sur un sentier de montagne: bonnes chaussures, habits chauds et imperméable.

    Prix de l’excursion : fr. 10.- par personne (fr. 5.- pour les enfants jusqu’à 16 ans). L’inscription est obligatoire.

    Déplacement : individuel en voitures privées ou en train jusqu’à Bex et en car postal jusqu’aux Plans-sur-Bex (arrivée à 08h00 environ).

    Attention! Les participants aux excursions doivent être personnellement assurés contre les accidents et prendre sur eux les risques d’une marche en pleine nature.
    Les chiens ne sont pas admis
    L’excursion aura lieu par n’importe quel temps.

    Pour tout renseignement complémentaire, vous pouvez vous adresser au secrétariat de la SVSN, tél. 021 312 43 34 (e-mail SVSN(at)unil.ch)

    Jeudi 29 mai 2008 18h30

    Les OGM dans l’assiette et dans l’espace public

    Christian RICHARD, biologiste, Responsable de la Section biologie du Laboratoire cantonal, Lausanne

    Alain KAUFMANN, sociologue des sciences, Directeur de l’Interface sciences-société de l’Université de Lausanne

    Conférence – débat organisée et présentée en collaboration avec le
    Groupement d’études biologiques (GEB) et l’Interface sciences-société de l’UNIL
    Aula du Palais de Rumine, Place de la Riponne 6, 1005 Lausanne

    Entrée libre

    Mercredi 2 avril 2008 18h45

    Le périple incroyable d’un Grand Requin Blanc

    M. Michael SCHOLL, biologiste, spécialiste mondial des requins

    Conférence publique organisée avec le soutien des Banques Raiffeisen
    Aula du Palais de Rumine, place de la Riponne 6, 1005 Lausanne

    Entrée libre

    Résumé
    La mauvaise presse des requins dans notre société, véhiculée principalement par les médias, les ont malheureusement desservis. Cette ignorance et cette méconnaissance renforcent nos peurs et rendent tout effort de protection et de mise en place d’une législation très difficile. Michael Scholl a consacré une partie importante de sa vie aux requins. Il a notamment contribué par son travail à l’élaboration d’une nouvelle approche de ces animaux permettant aux sociétés humaines de mieux les comprendre et donc de les accepter.
    Les requins, en particulier le Grand Requin Blanc, sont des superprédateurs. Ils représenteront donc toujours un danger potentiel pour toute activité humaine entreprise dans leur environnement.
    Les super-prédateurs occupent une place très particulière dans l’écosystème marin et dans la chaîne alimentaire associée. La diminution ou la disparition d’une telle espèce pourrait avoir des répercussions fondamentales sur toute la chaîne alimentaire et tout l’écosystème, sans oublier la perte pour la biodiversité biologique mondiale.
    Cette présentation servira d’introduction dans le monde des requins et évoquera les conséquences de la surpêche et de l’exploitation de ces ressources limitées. Nous explorerons en détail l’aventure de Nicole, une femelle requin blanc de quatre mètres de long, qui a été suivie dans son périple incroyable de 11’000 kilomètres depuis la côte Africaine jusqu’au large de la côte Australienne en 99 jours grâce à l’implantation d’un émetteur satellite, puis lors de son retour en Afrique du Sud six mois plus tard. Nicole est ainsi devenue une star, le requin blanc le plus médiatisé dans le monde après Bruce, le requin du film « Les Dents de la Mer ».

    PortraitMichael.gifRequinNage.gifTeteRequin2.gifRequinSousEau.gif

    Mercredi 2 avril 2008 17h15

    Assemblée générale de la SVSN
    Aula du Palais de Rumine, Place de la Riponne 6, 1005 Lausanne

    CONVOCATION
    I. Ordre du jour statutaire
    II. Divers et propositions individuelles