Prix SVSN

Le Prix SVSN, d’un montant de CHF 1’000.- récompense annuellement un travail scientifique (travail de maturité, par exemple) réalisé par un chercheur âgé de moins de 21 ans, amateur indépendant ou élève d’une école vaudoise, degré non universitaire. Ce travail peut être mené dans les domaines suivants: biologie, chimie, géologie, histoire des sciences, informatique, mathématiques ou physique.

Le jury est composé de membres de la SVSN qui pourra faire appel à des personnalités extérieures à la Société.

Le candidat s’engage par sa signature à respecter le règlement du prix SVSN et les décisions du jury. Le travail doit refléter une réflexion personnelle et originale.

Les travaux devront être envoyés jusqu’au 28 février 2014. La soumission d’un travail sera effectuée en envoyant un exemplaire papier au secrétariat de la SVSN. Celui-ci ne sera pas restitué. Il est également indispensable d’envoyer votre travail en version électronique, préférentiellement en format pdf (en contrôlant la mise en forme après la conversion). La version électronique sera transmise par email (svsn(at)unil.ch). Le fichier devra être nommé «Nom_prénom_titre en un mot.pdf ». Les annexes éventuelles doivent être liées au document principal pour ne former qu’un fichier. Veuillez ne pas envoyer de vidéo, mais créer le cas échéant un lien dans le document pdf se référant à un site internet.

Le règlement complet et le formulaire d’accompagnement sont disponibles ci-dessous.

Règlement prix SVSN

Formulaire d’inscription


Lauréat 2013

Le Prix SVSN 2013 a été décerné à Luc REYMOND (Gymnase Auguste Piccard) pour son travail intitulé « L’herpétofaune de l’étang du Sépey (Cossonay, Vaud) ».

Résumé
Illustration travail prix SVSN 2013
L’étang du Sépey, dans la commune de Cossonay, est un site de reproduction des batraciens d’importance nationale, de par la richesse et la diversité de ses espèces. Durant mon travail de maturité au printemps 2012, j’ai capturé les batraciens en migration, observé le déroulement des pontes de la grenouille rousse et évalué l’efficacité des crapauducs.
Du 4 au 30 mars, nous avons capturé 623 batraciens de 6 espèces différentes. La grenouille rousse, le crapaud commun, le triton alpestre et le triton palmé sont les plus représentés. Les amphibiens préfèrent se déplacer par temps de pluie lorsque la température dépasse 5oC. La migration de la grenouille rousse précède celles des autres batraciens, bien que des avant-coureurs de ces espèces, surtout de sexe masculin, soient observés. L’analyse de la densité de batraciens capturés et du couvert végétal ne permet pas de conclure de façon définitive qu’un couvert majoritairement herbeux plutôt qu’arbustif favorise les déplacements. Des secteurs ayant des couvertures végétales différentes étaient utilisées par des densités d’amphibiens similaires, bien que des espèces différentes ou les deux sexes utilisent des couloirs de migration différents.
Des pontes fraîches de grenouille rousse ont été observées du 11 au 25 mars pour atteindre un maximum de 341 pontes durant la dernière décade de mars. La première vague importante de pontes (15 mars) fait suite à un pic de migration au Nord de l’étang 10 jours auparavant (5 mars). Les têtards éclosent de 3 à 4 semaines après les pontes. Les amas d’œufs sont regroupés dans des mares secondaires, ensoleillées, peu profondes et isolées du plan d’eau principal.
Les tests d’efficacité des crapauducs présentent des résultats très contrastés. Si la moitié voire les deux tiers des anoures empruntent les crapauducs, seuls une infime minorité des urodèles les utilisent.


Anciens lauréats

2012 Les ferrofluides, synthèse, caractérisation et étude de la biréfringence Thanh Phong LE Gymnase du Bugnon
2011 Étude de deux mécanismes de l’attraction sexuelle humaine: les phéromones et la symétrie des visages Ariane CLOT Gymnase du Bugnon
2010 Les staphylocoques dorés Marie-Claude BAY
Jeanne MARTIN
Gymnase du Bugnon
La chouette de Tengmalm Ludovic LONGCHAMP Gymnase d’Yverdon
Les bactéries sur les mains des gymnasiens Tomas Jara SCHOCH Gymnase de Bienne
2009 Consonance et Dissonance Adrien BOLENS
Clément KÜNDIG
2008 Réalisation d’un hologramme Nicolas VAUCHER
2007 Une introduction à la Théorie des nombres à travers les équations diophantiennes Bogdan GHEORGHE Gymnase de la Cité, Lausanne
2006 Recherche sur couches minces. Le secret des passeurs de lumière dévoilé par les nanotechnologies Killian SCARTEZZINI Gymnase de Chamblandes, Pully
2005 Etude de l’agressivité chez des fourmis monogynes Raphaël BRAUNSCHWEIG
Lucas VILLARD
Gymnase de la Cité, Lausanne
2004 La solidité des noeuds Grégoire MICHIELIN Gymnase du Bugnon, Lausanne
Savez-vous parler stomates? Julien REYMOND Gymnase d’Yverdon