Viret et ses livres

Dans l’action menée par Pierre Viret pour diffuser les idéaux réformés, le livre a pris une importance particulière. Le réformateur vaudois a publié plus de 60 ouvrages (certains ayant connu plusieurs éditions), en très grande majorité en langue française et dans un format « de poche » (in-8° ou in 12°), dans un souci évident de favoriser la diffusion la plus large possible de ses idées. Même si le français n’était pas la langue maternelle des Vaudois, qui parlaient un dialecte franco-provençal, elle permettait aux personnes instruites ne pratiquant pas couramment le latin de participer au débat et de le répercuter au sein de la population.

De par son souci constant de mettre en situation les thématiques porteuses des idées réformées, Viret s’inscrit dans une approche sociale, économique et politique originale, dont la forme (utilisation fréquente du dialogue argumentatif) dénote une ambition didactique. Ses livres constituent une littérature de combat, que tant la Sorbonne que l’Inquisition se sont empressées de tenter d’endiguer : les écrits de Viret ont été mis à l’index à Paris dès 1544, puis à Venise (1549), à Rome (1559), pour ne citer que les condamnations les plus retentissantes, avant de disparaître de l’Index librorum prohibitorum au début du XVIIe siècle (sauf en Espagne, où l’ensemble des textes de Viret est encore interdit en 1651).

Autodafé de livres protestants

Autodafé de livres protestants en Hollande en 1535
Gravure de Jan Luyken parue dans : T.J.van Bracht, Het bloedigh tooneel of Martelaers Spiegel der Doops-gesinde of weereloose Christenen, Amsterdam, 1685
(Photo : Musée de la Bible, Leerdam)

Le présent chapitre se propose de donner accès à un choix de livres importants de Pierre Viret, dans des éditions publiées de son vivant. Il a pu être réalisé grâce aux ambitieux travaux de numérisation et de mise en ligne d’ouvrages suisses du XVIe siècle réalisés dans le cadre du projet e-rara. Une importante campagne entreprise par la BCU Lausanne a permis d’ajouter à ce corpus plusieurs titres absents des bibliothèques suisses.

La plupart des livres de Pierre Viret ont été publiés à Genève, notamment chez Jean Rivery, que le Réformateur tenta sans succès d’établir durablement à Lausanne et qui le suivit dans la Cité de Calvin en 1559. Ils sont relativement difficilement accessibles en librairie, seuls quelques-uns d’entre eux ayant fait l’objet de rééditions modernes.

Retour en haut de la page

9-interim
7-metamorphose-1561
6-Monde-a-lempire
5-du_devoir
4-dialogue_desordre
3-disputations
2-difference
1-epistre
<< >>

 

Les commentaires sont fermés.